MWC : Free Mobile choisit Nokia Siemens Networks et Alcatel-Lucent pour construire son réseau 3G

CloudOpérateursRéseaux

Nokia Siemens Networks a été chargé par le groupe Iliad de déployer le cœur du réseau 3G de Free Mobile. L’équipementier Alcatel-Lucent construira lui aussi une petite partie de ce réseau.

Après avoir décroché la quatrième licence 3G en décembre dernier, Free prépare le déploiement de son réseau mobile.

Le groupe Iliad/Free a ainsi annoncé lors du Mobile World Congress (MWC) qui se tient jusqu’au 18 février à Barcelone que c’est l’équipementier Nokia Siemens Networks qui prendra en charge la construction du réseau 3G de Free Mobile. Ses concurrents Ericsson et le chinois Huawei ont donc été mis sur la touche.

Concernant la mise en place de ces équipements, Nokia Siemens Networks s’occupera du déploiement du “cœur de réseau”, selon les dires de Rajeev Suri, le P-DG de l’équipementier télécoms.

Même si les négociations sont toujours en cours entre Free Mobile et Nokia Siemens Networks, La Tribune estime que le montant du contrat pour la partie “coeur de réseau 3G” pourrait s’élever à plus de 200 millions d’euros.

Selon le quotidien, le groupe français Alcatel-Lucent aurait aussi été choisi par Free Mobile pour prendre en charge le développement d’une autre partie du réseau, mais moins importante. Le montant de ce contrat n’est pas encore connu, mais il serait bien moins important que celui obtenu par son concurrent Nokia Siemens Networks.

Le groupe Iliad a prévu d’investir un milliard d’euros pour développer le réseau 3G de Free Mobile, afin d’être en mesure de proposer ses premières offres commerciales à la mi-2011.

Rappelons que, selon le cahier des charges retenu par l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), le nouvel opérateur mobile s’est engagé à couvrir au moins 25% de la population française au bout de deux ans, et 80% au bout de huit ans.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur