MYO : nouveau mode de tarification des logiciels Microsoft

Cloud

Microsoft annonce la mise en place d’une nouvelle politique de licences à destination des PME. Selon la firme de Redmond, MYO (Multi-Year Open) est censé apporter une plus grande flexibilité aux petites structures et leur faire bénéficier des avantages réservés aux grands comptes.

Après avoir mis en place une nouvelle politique de licence, “software assurance” pour les grands comptes Microsoft annonce cette fois-ci un nouveau contrat de licences appelé MYO (Multi-Year Open) pour PME. Selon Microsoft, MYO est un contrat d’achat de licences, d’une durée de 3 ans, contre deux ans dans l’ancien programme de licence. Il donne accès aux tarifs préférentiels des licences en volumes avec un paiement étalé par annuité. Accessible à partir de 5 postes, il permet un équipement au choix de 1, 2 ou 3 logiciels standard Office Professionnel, Mise à jour de Windows Professionnel, Core Cal (Licence d’accès client pour Windows Server, Exchange Server, SMS, Share Portal Server). Le contrat comprend les droits à toutes les nouvelles versions et permet donc aux PME de rester à jour pendant la durée du contrat.

“Pendant toute la durée du contrat, elle (la PME, ndlr) maîtrise son budget car les prix sont fixes pour les logiciels principaux et, grâce au paiement étalé, elle peut prévoir et rationaliser ses investissements. En couvrant l’ensemble du parc de l’entreprise, MYO lui assure une conformité logicielle à 100 %”, explique Microsoft. Le paiement est étalé dans le temps alors que sous le programme Open licence, en vigueur jusqu’ici, l’entreprise devait payer en une fois le prix de la licence, ce qui pouvait, dans certains cas, être un peu lourd pour des structures comme des TPE. L’entreprise s’engage à effectuer 3 versements sur 3 ans. A la fin des 3 ans, l’entreprise est propriétaire des dernières licences des produits acquises. Le contrat est toutefois renouvelable pour profiter des nouvelles versions et des mises à jour à venir.

Il est possible d’augmenter le nombre de machines couvertes en cours de contrat. Par exemple, les licences pour les PC ajoutés en cours de 2e année seront payées sur la base de 2 annuités. Toutefois, il n’est pas possible de diminuer le nombre des postes inscrits au contrat d’une année sur l’autre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur