MySpace et Auditude vont sauver les droits d’auteur

Cloud

En attendant la loi, la technologie prend de l’avance. MySpace et Auditute ont trouvé le moyen de rémunérer les ayants droit de vidéos piratées.

MySpace a peut-être la solution contre le piratage de vidéos. Le site communautaire et Auditude viennent d’annoncer un partenariat avec MTV Networks (MTV, Comedy Central, Nickelodeon, etc.). L’idée est simple : MySpace fournit la plate-forme de publication des vidéos, Auditude, la technologie permettant de repérer les vidéos piratées et d’y associer automatiquement des publicités pour les monétiser, enfin MTV Networks récolte les droits sur ses émissions.

“Auditude laisse l’internaute faire ce qu’il veut avec des vidéos sous copyright et y colle de la publicité”, a expliqué à l’AFP le responsable marketing de MySpace Jeff Berman. “Tout le monde est gagnant”, selon lui. Les internautes n’ont pas à changer leurs habitudes car les ayants droit ne sont plus lésés et peuvent promouvoir leurs contenus sur de nouveaux canaux de distribution.

En fait, même si, du coup, le “piratage” (ce type d’activité ne sera sans doute plus considéré comme du piratage) s’amplifie, les ayants droit n’en seront que davantage rémunérés. Des plates-formes communautaires comme MySpace vont générer du buzz et rassembler des communautés de fans autour des contenus, assurant, aussi de cette manière, leur promotion.

Une alternative à la suppression des contenus piratés publiés sur les plates-formes de partage de vidéos

MySpace et Auditude présentent ici une véritable alternative à la suppression pure et simple des contenus protégés par la propriété intellectuelle, mis en ligne sur les plates-formes de partage de vidéo.

Validée par le lobby des studios d’Hollywood, le MPAA (Motion Picture Association of America) très engagé dans la lutte contre le piratage, cette technologie brevetée peut repérer les nouvelles vidéos sur MySpace, YouTube, DailyMotion, Veoh, Metacafe, Yahoo ou AOL++ pratiquement en temps réel. “Nous savons à la minute près quand ça passe à la télévision et quand c’est téléchargé”, a assuré Adam Cahan, le directeur général d’Auditude à l’AFP.

On peut aussi se demander, quel autre groupe de média sera prêt à s’associer à ce système, après MTV ? Même si rien d’officiel n’est annoncé, la logique voudrait que le propriétaire de MySpace et de la Fox, le groupe News Corporation se montre intéressé par cette technologie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur