MySpace se prépare à faire face à une vague de licenciements

Cloud

MySpace, propriété de News Corp, pourrait licencier ces prochains mois le tiers, voire la moitié, de ses salariés, rapporte le Wall Street Journal.

MySpace débute bien mal l’année. En perte de vitesse depuis plusieurs mois, la plate-forme communautaire, propriété de News Corp, dirigé par Rupert Murdoch, s’apprêterait à opérer des licenciements, révèle le Wall Street Journal.

Citant “des source proches du dossier”, le quotidien américain souligne que MySpace pourrait se séparer, dans les mois qui viennent, du tiers, voire de la moitié, de ses 1 100 employés.

Dans un effort de restructuration, le site communautaire avait déjà procédé à une série de licenciements l’été dernier, mais ils ne se sont pas révélés “suffisants pour réduire les coûts“, note le Wall Street Journal.

Depuis plusieurs mois, MySpace cherche à garder la tête hors de l’eau, face à la concurrence acharnée de Facebook et Twitter. Le site, qui compte actuellement 100 millions d’utilisateurs actifs, a été refondu cet automne, avec le souhait de cibler un nouveau public : les 15-35 ans de la “génération Y”.

Créé en 2003, MySpace a ainsi voulu se donner une image plus jeune et dynamique pour regagner du terrain sur la Toile. Mais ces efforts ne portent pas encore leurs fruits semble-t-il.

Ainsi, Rupert Murdoch envisagerait sérieusement de se séparer de MySpace : News Corp serait déjà parti à la chasse aux repreneurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur