MySpace souhaite aussi la bienvenue aux développeurs indépendants

Mobilité

En suivant les traces de Facebook, MySpace va autoriser les développeurs tiers à déployer des applications sur la plate-forme communautaire.

Des développeurs indépendants pourront bientôt soumettre leurs applications sur MySpace. C’est ce qu’a annoncé Chris DeWolfe, co-fondateur et CEO de la plate-forme communautaire (propriété de News Corp), lors du Web 2.0 Summit qui s’est déroulé la semaine dernière à San Francisco. La plate-forme sera ouverte aux développeurs extérieurs “d’ici deux mois”, a-t-il assuré.

Depuis quatre ans, MySpace permet simplement à un utilisateur de copier/coller une application à travers un lien ancré sur sa page personnelle (embedded). L’application apparaît alors sous forme de “mash-up”, comme c’est le cas pour YouTube.

“YouTube est l’application qui a vraiment boosté le trafic au lancement de MySpace”, a souligné Chris DeWolfe. La société Internet souhaite maintenant libérer les initiatives en permettant aux développeurs de logiciels indépendants de soumettre leurs applications.

Effet domino

Les développeurs auront la mainmise sur la publicité des pages hébergeant leurs applications, souligne-t-on chez MySpace, tout en rappelant qu’il “va y avoir des opportunités lucratives pour chacun d’entre eux”. Chris DeWolfe tient à afficher ici sa différence avec FaceBook : rares sont les développeurs qui gagnent vraiment de l’argent grâce aux applications qu’ils ont créées sur la plate-forme concurrente (6000 applications recensées).

Afin d’éviter des problèmes de sécurité et de saturation, les applications ne seront accessibles dans un premier temps qu’à deux millions d’utilisateurs. Un accès qui sera élargi après avoir obtenu une pleine satisfaction lors de la phase test.

Avec une telle annonce, MySpace semble succomber à l’effet domino de l’ouverture, qui touche les services Web de l’ère 2.0. Outre Facebook, Apple a récemment annoncé qu’il comptait ouvrir l’iPhone à des applications issues de développeurs tiers.

Dans le domaine du social networking, MySpace est toujours numéro un en termes de nombre d’abonnés : 10 millions de membres contre 47 millions pour Facebook.

Retrouvez la compilation des articles Vnunet liés au Web 2.0 Summit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur