N26 – Younited Credit : une alliance FinTech sur l’axe France-Allemagne

E-paiementMarketingMobilité
n26-younited-credit

La néobanque allemande N26 s’est associée au français Younited Credit pour lancer, dans l’Hexagone, une offre de prêts à la consommation.

Accélérer le développement technologique sous l’angle des API destinées à faire l’interface avec des partenaires susceptibles de pousser l’offre en marque blanche : Younited Credit en avait fait l’un de ses objectifs à l’heure d’officialiser, en septembre dernier, un tour de table de 40 millions d’euros.

La PME parisienne – qui avait, dans ce cadre, accueilli à son capital Bpifrance, le groupe Matmut et la société de gestion Zencap Asset Management – évoquait l’ouverture de sa plate-forme de souscription et d’analyse crédit à des assureurs et à des opérateurs mobiles.

Elle mentionnait également le secteur des néobanques, objet d’une alliance tout juste annoncée… avec N26, dont les clients français peuvent, en conséquence, accéder à une offre de prêts amortissables de 1 000 à 40 000 euros, d’une maturité de 2 à 6 ans.

Les taux, fixes, sont annoncés dans la fourchette de 3,60 % à 15,96 %, hors assurance facultative. La première échéance est exigible entre 30 et 60 jours à compter de la mise à disposition des fonds, le coût de l’assurance décès / perte d’autonomie / interruption de travail s’ajoutant aux mensualités de remboursement de l’emprunt.

Baptisée N26 Crédit, l’offre n’est pour l’heure accessible que sur iPhone. L’intégration au sein de l’application Android est prévue pour début 2018.

La France après l’Allemagne

La néobanque s’engage sur une validation des demandes en 24 heures, pour un virement des fonds « 7 à 13 jours » après l’acceptation du devis. Le processus peut toutefois être plus long si le client ne domicilie par depuis au moins trois mois un salaire sur un compte N26.

Une telle offre était déjà disponible en Allemagne, fournie directement N26, ainsi que via son partenaire auxmoney.

Les prêts sont financés par des investisseurs qualifiés de « professionnels ».

En France, cela signifie qu’ils répondent à au moins deux des trois conditions que pose l’article L. 533-16 du Code monétaire et financier. À savoir être « actifs » sur les marchés boursiers pour compte propre ou pour le compte de tiers ; avoir travaillé au moins un an à un poste lié à la finance d’entreprise, la finance de marché, la banque ou l’assurance ; détenir un patrimoine financier d’au moins 500 000 euros.

Pour N26, qui revendique plus de 100 000 clients dans l’Hexagone, c’est une brique supplémentaire après le lancement de l’offre à destination des entrepreneurs (en avril), l’introduction de la technologie 3DSecure (en juillet) et la prise en charge d’Apple Pay (en octobre).

Du côté de Younited Credit, on affirmait, parallèlement à la levée de fonds, avoir distribué pour 85 millions d’euros de prêts en France depuis le début de l’année, pour un volume global de « plus d’un demi-milliard d’euros de crédits à 72 000 ménages » depuis le démarrage de ses activités en 2012 sous la marque Prêt d’Union.

Photo via VisualHunt


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur