Naît-on troll ou le devient-on ?

Marketing
logo Facebook F

Un Britannique de 25 ans, dit alcoolique et souffrant d’une forme d’autisme, a été condamné à 18 semaines de prison et à éviter les réseaux sociaux pour 5 ans. Motif : des dérapages abusifs et répétés sur Facebook.

Sean Duffy n’a certainement pas les gènes d’un troll, mais selon les autorités britanniques, qui ont consenti à une remise de sa peine de prison à 18 semaines, le jeune homme a hérité d’une personnalité atypique. A 25 ans, le voici inculpé pour profération d’insultes, commentaires virulents et diffusion de vidéos incitant à la violence, le tout sur Facebook.

Ce jeune alcoolique vivant seul s’est en effet rendu coupable de dérapages aussi incontrôlés que volontaires, répercutés par des propos plus qu’irrespectueux publiés sur le réseau social de Mark Zuckerberg.

Une personnalité à part, donc, et qui n’est pas indéfiniment passée à travers les mailles du filet. Fort de 750 millions de membres, Facebook est pourtant souvent considéré comme un lieu d’expiation, voire d’expression libre, sans entrave si ce n’est celle de l’entourage.

Mais la liberté de tout un chacun s’arrête là où commence, entre autres, celles d’une mère de famille dont la fille est décédée d’une crise d’épilepsie.

Sean Duffy ne s’est pas contenté de lancer des piques à son encontre. Il est allé jusqu’à ouvrir une page dédiée sur laquelle il exprimait toute sa haine vis-à-vis d’une victime dès lors doublement éplorée par une disparition ponctuée de propos injurieux.

Gizmodo se fait par ailleurs écho de publications macabres, dont des photomontages mettant en scène quatre Britanniques décédés, non sans une montée en degré de la violence, avec une vidéo truquée d’un jeune homme poignardé quelques jours plus tard et se morfondant dans un bain de sang.

En première instance, l’accusé a écopé d’une peine réduite à 18 semaines de prison en vertu de sa maladie mentale. Il devra se tenir à distance des réseaux sociaux pour 5 ans.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur