Nanotechnologies : un premier appel à projets tiré du grand emprunt national

Cloud

Le gouvernement lance un premier appel à projets R&D en nanoélectronique. Un domaine innovant dans lequel la France veut se distinguer.

La R&D en nanoélectronique du grand emprunt national prend ses marques, à l’instar des systèmes embarqués.

Le gouvernement vient de lancer le premier appel à projets du volet “services, usages et contenus innovants” du Fonds pour la Société Numérique (FSN), qui prévoit un soutien financier de plusieurs centaines de millions d’euros dans ses domaines.

L’appel à projets “nanoélectronique” sera clos le 5 janvier 2011. Un deuxième appel à projets est d’ores et déjà prévu en 2011.

Les nanotechnologies représentent un enjeu stratégique important pour la France (R&D, production des composants de la micro-nanoélectronique…) et elles auront des répercussions importantes dans des filières industrielles comme les télécoms, le transport, la santé ou l’énergie.

Un rapport dédié avait été remis à Christian Estrosi en avril dernier.

Preuve de cet engouement au plus haut sommet de l’Etat. En fin de semaine dernière, le Président de la République Nicolas Sarkozy visité le plateau de Saclay, le premier des pôles de développement économique du projet Grand Paris.

Sur place, Nano Innov, une plate-forme dédiée aux nanotechnologies, est quasi-achevée (70 millions d’euros de crédits, un millier de chercheurs).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur