‘.nap’ : le futur format sécurisé de Napster

Cloud

La semaine dernière, Napster était condamné à fermer son service ; ses responsables ont jusqu’au 9 août pour faire appel de la décision, ce qu’ils ont l’intention de faire. Et d’annoncer dans la foulée un partenariat avec PlayMedia Systems pour mettre au point un format sécurisé avec une extension en “.nap”.

Les adeptes de Napster vont certainement devoir retenir leur souffle encore quelque temps. Déjà, depuis le 2 juillet, les échanges de fichiers sont suspendus pour permettre la mise au point d’un système de filtrage efficace. Pire, le 11 juillet, le juge Marilyn Hall Patel ordonnait le maintien de la fermeture, tant que les filtres ne seront pas efficaces à 100 % (voir édition du 12 juillet 2001). Aujourd’hui, on apprend par le biais d’Associated Press que Napster a jusqu’au 9 août pour déposer une demande d’appel en urgence qui lui permettrait de réouvrir son service (le document est d’ores et déjà rédigé et disponible sur le site de Napster). De son côté, l’industrie du disque, représentée par la RIAA, bénéficierait d’un délai de 28 jours pour réagir après le dépôt de la demande, ce qui au pire repousserait les premières audiences à début septembre et laisserait peu de temps au déploiement d’un service payant par abonnement avant la fin de l’été, ce qu’espère pourtant pouvoir faire Napster. La décision du juge Patel “met en péril le principe d’échange de fichiers de personne à personne (peer-to-peer) sur Internet”, a déclaré Hank Barry, le PDG de Napster, à Reuters, justifiant ainsi son intention de faire appel. “Nous allons travailler avec l’expert technique afin de remettre en route dès que possible les transferts de fichiers et nous continuerons d’avancer à plein régime vers notre nouveau service avant la fin de l’été”, assure le responsable.

Quelle compatibilité pour le nouveau format ?

Napster confirme sa farouche volonté de mettre au point le fameux système sécurisé en annonçant un partenariat avec PlayMedia Systems. La société est spécialisée dans le MP3 et la sécurisation de la musique, c’est elle qui a développé la technologie AMP, de laquelle le lecteur multimédia WinAMP tire la seconde partie de son nom. En fait, les deux sociétés collaborent depuis l’année dernière, en particulier pour le lecteur intégré au logiciel depuis sa version bêta 8 . Le partenariat annoncé le 16 juillet porte lui sur la mise au point et le déploiement d’un lecteur pour la version sécurisée du logiciel qui sera employé pour le Napster payant par abonnement. “La nouveauté, c’est que les fichiers musicaux auront un format spécial, le ‘.nap'”, a indiqué le PDG de PlayMedia, Brian Litman, à nos confrères d’Internet.com. Le nouveau format devrait permettre de déterminer qui a accès au fichier et dans quelles conditions, sans toutefois empêcher le partage de fichiers au format MP3. D’ores et déjà, on peut s’interroger sur une compatibilité avec les autres lecteurs du marché, en particulier avec le Real Player de Real Networks, qui sera vraisemblablement employé par MusicNet avec qui Napster a signé (voir édition du 6 juin 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur