Napster autorisé à rallumer ses serveurs

Cloud

Une cour d’appel de Californie vient d’autoriser Napster a ouvrir à nouveau son système d’échange de fichiers, “en attendant une décision ultérieure du tribunal”. Napster avait lui-même suspendu le service depuis le 2 juillet quand le 11, un jugement lui interdisait de le réouvrir. Il vient d’être annulé, mais on ne sait pas quand les échanges reprendront.

L’histoire se répète : condamné à rester fermé par le juge Marilyn Hall Patel le 11 juillet dernier (voir édition du 12 juillet 2001), Napster pourra en fait autoriser de nouveau les échanges de fichiers sur son système. La même cour d’appel de Californie vient d’annuler le jugement, ce mercredi 18 juillet, rejouant un scénario similaire à celui qui s’était déroulé il y a quasiment un an, à quinze jours près (voir édition du 31 juillet 2000). A la différence que cette fois-ci, la réouverture a été décidée “en attendant une décision ultérieure du tribunal”. Les magistrats attendent en effet d’avoir en mains toutes les pièces du dossier pour un procès en appel. Et Napster a jusqu’au 9 août pour les transmettre tandis que la partie adverse, représentée par la RIAA, bénéficiera d’un délai de 28 jours après le dépôt du dossier. En attendant, le système d’échange est donc autorisé à fonctionner mais ses responsables, s’ils s’en félicitent, ne donnent aucune date de reprise. “Nous sommes satisfaits que la cour d’appel ait accédé à notre demande”, indique l’avocat de Napster, Jonathan Schwatrz, dans un communiqué. “Nous étudierons les implications de cette décision. Nous continuons à travailler sur le lancement de notre nouveau service payant prévu cet été.” Pour justifier la suspension des transferts, Napster évoquait “des problèmes avec les bases de données sur lesquelles repose la nouvelle technologie de filtrage”, précisant que “ces problèmes réduisaient l’efficacité de la technologie” (voir édition du 3 juillet 2001).

Nouveau look pour le prochain Napster

Le mercredi 17 juillet, peu avant la décision de la cour d’appel, les internautes candidats pour tester la version payante de Napster avaient reçu un e-mail indiquant que la mise en place du service par abonnement se précisait. “Nous avons presque achevé le travail de base sur le nouveau service par abonnement”, note le message, “nous avons réorganisé l’application Napster et ajouté des fonctions en s’appuyant sur les retours provenant de nos utilisateurs depuis nos deux premières années (…) d’existence”. Et l’e-mail d’inviter les destinataires à se rendre sur la page http://www.napster.com/betatest/ afin de découvrir le nouveau look de l’interface de Napster. La grande nouveauté que l’on remarque sur la capture d’écran est la présence d’un lecteur intégré, baptisé “Napster Player”. C’est certainement par ce biais qu’il sera possible de lire le format de fichier sécurisé en “.nap”, annoncé par Napster le 16 juillet (voir édition du 17 juillet 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur