Napster veut jouer un rôle moteur dans la diffusion de titres MP3 sans DRM

Mobilité

L’ancien trublion P2P, qui est devenu un honorable service de musique en ligne, a trouvé un nouveau cheval de bataille pour favoriser l’interopérabilité.

Comment garder son esprit rebelle ? Napster a peut-être trouvé une formule originale en évitant de retomber dans ses errances historiques dans le P2P. Le 20 mai, le service américain de musique en ligne a annoncé qu’il allait déployer un catalogue de six millions de fichiers de musique MP3 à télécharger…sans protection numérique (DRM).

Napster s’affiche désormais comme le premier service de musique en ligne avec abonnement qui propose l’intégralité des titres MP3 sans DRM que les majors de la musique et les labels indépendants mettent à la disposition des distributeurs.

Avantage du système : les fichiers téléchargés pourront être installés sur les PC bien sûr mais ils seront aussi compatibles avec tous les lecteur numériques de musique au sens large (baladeurs, téléphone-baladeur, consoles nomades…). Y compris en s’immiscant dans “des clubs privés” comme l’iPod et l’iPhone d’Apple. “Nous sortons du nuage des DRM. Dès aujourd’hui, les consommateurs peuvent utiliser Napster quel que soit leur lecteur”, a déclaré Chris Gorog, PDG de Napster.

Un moyen de se distinguer ?

La tarification du magasin en ligne Napster ne changera pas : les titres pourront être téléchargés pour 99 cents à l’unité tandis que les albums seront disponibles à 9,95 dollars. Les fichiers du catalogue MP3 sont encodés à 256 Kbps. Parallèlement, Napster propose toujours une formule d’écoute streaming à la demande (ce qui exclut le volet de téléchargement des titres sur le disque dur de l’utilisateur). Au 31 mars 2008, Napster affiche une base de données de 760 000 clients dans le monde (Etats-Unis, Europe et Japon).

Napster n’est pas la seule plate-forme de musique à exploiter un catalogue MP3 sans DRM. iTunes Amazon ou MySpace se sont déjà installés sur ce segment de marché. Avec ce nouveau service qui favorise l’interopérabilité, Napster essaie de se démarquer vis-à-vis du trio iTunes-iPod-iPhone d’Apple qui s’est emparé d’une énorme part de marché (70%) dans le domaine de la musique numérique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur