Navette autonome : Le CES, c’est fini mais Navya reste à Las Vegas

Mobilité
navette-autonome-navya-keolis-las-vegas

Associée à Keolis, Navya, qui faisait partie de la vague French Tech pour le CES 2017, reste à Las Vegas pour un projet pilote de navette autonome en centre-ville.

Navya optimise le business avec son passage au CES. Au-delà de la vitrine d’exposition technologique et des démos qui ont été organisées avec son partenaire Keolis, la société lyonnaise, qui développe un concept de navette électrique autonome (ARMA), a engagé un pilote dans le centre-ville de Las Vegas.

Ce projet pilote s’échelonne du 11 au 20 janvier dans le quartier Fremont East Entertainment District.

Les passager pourront emprunter gratuitement les navettes électriques autonomes d’une douzaine de places sur un trajet dédié (c’est-à-dire fermé à la circulation) et un itinéraire pré-programmé pour des raisons de sécurité.

Une initiative qui prolonge l’inauguration récente d’un « district d’innovation » sous la houlette de la municipalité de Las Vegas afin de promouvoir les énergies alternatives, la participation citoyenne, les nouveaux modes de transport et les « infrastructures sociales ».

« Navya est ravi d’intégrer le nouveau modèle innovant de solutions de transport urbain poussé par la maire de Las Vegas Mayor Goodman et notre partenaire Keolis », évoque Henri Coron, Vice-Président de Navya, cité dans le communiqué.

En fin d’année dernière, Navya s’était déjà réjouie de circuler sur les routes de MCITY du nom d’une mini-ville artificielle servant de labo R&D associée à la conduite autonome en coopération avec le Mobility Transformation Center (MTC) de l’Université du Michigan.

Egalement présent aux Etats-Unis dans le cadre du Salon automobile de Detroit (du 8 au 22 janvier), Navya multiplie les démonstrations de son savoir-faire dans le monde avec ces navettes du futur.

En France, elles sont déjà  mises à disposition du grand public (dans un quartier à Lyon par exemple) mais aussi sur des sites industriels (comme la centrale nucléaire de Civaux).

Fin octobre, les groupes industriels Valeo (équipementier automobile) et Keolis (opérateur de transport, filiale de la SNCF) et un fonds qatari ont participé à une levée de fonds de 30 millions d’euros pour soutenir le développement de Navya.

La société, fondée en 2014 par Christophe Sapet, assure avoir mis en circulation une trentaine de modèles ARMA dans sept pays et avoir transporté plus de 100 000 passagers depuis septembre 2015.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur