Navette à la demande: Daimler épaule Via pour son déploiement en Europe

Apps mobilesMarketingMobilité
daimler-via

Daimler s’associe à la start-up américaine Via qui propose aux opérateurs de transport une plateforme de réservation de navettes à la demande. Le concept est décliné en Europe.

Daimler veut être à l’avant-garde dans le domaine des nouveaux modes de transports en milieu urbain en Europe.

A travers sa filiale Daimler Mobility Services, le constructeur automobile allemand a créé une co-entreprise avec Via du nom d’une start-up américaine qui propose de mettre de mettre sur place des services de navettes à la demande.

L’annonce est survenue juste avant l’ouverture du salon de l’Automobile de Francfort en Allemagne.

Simultanément, la division Daimler Mobility Services investit 50 millions de dollars dans la société technologique new yorkaise, qui a décliné ce concept dans des métropoles comme Chicago et la capitale Washington DC.

Auparavant, un acteur français comme Keolis avait également pris une participation.

Cette fois-ci, il s’agit d’un tour de table englobant d’autres investisseurs mais le montant n’a pas été officiellement communiqué. TechCrunch évoque un financement dépassant les 250 millions de dollars.

Dans un communiqué, Daimler précise ses ambitions pour décliner le concept Via en Europe : « La combinaison de la technologie de Via avec l’ingénierie de Mercedes-Benz Vans crée une alliance parfaite pour des trajets partagés à la demande efficaces, abordables et durables. »

Première destination affichée : Londres. Et ce, dès cette année.

Via propose de tisser des liens avec différents opérateurs de transport en commun en Europe et de délivrer des licences d’exploitation de son système de navettes à la demande. Un système censé fluidifier la mobilité en zone urbaine, tout en réduisant la congestion. Et sans coûts d’infrastructure supplémentaires.

Aux Etats-Unis, le service Via assure d’ores et déjà plus d’un million de trajets par mois. Avec un tarif forfaitaire de 5 dollars, il permet aux utilisateurs de bénéficier d’un service de covoiturage par navette.

Le service est également connecté aux systèmes d’information des réseaux de transport public. La philosophie est de laisser un passager choisir l’itinéraire le plus rapide et le moins cher qui peut combiner le covoiturage et les moyens de transport public local mis à sa disposition.

En 2014, Daimler avait déjà jeté son dévolu sur MyTaxi, un service de mise en relation de chauffeurs de taxi avec leurs clients.

De son côté, depuis sa création en juin 2012 par Daniel Ramot et Oren Shoval, Via a levé 387 millions de dollars (incluant le tour de 250 millions de dollars) auprès d’un pool larges de fonds comme 83North, C4 Ventures, Ervington Investments, Expansion Venture Capital, Hearst Ventures, Kapor Capital, Lior Prosor, Pitango, Planven, Poalim et RiverPark, selon Crunchbase.

(Crédit photo : @Daimler)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur