Navigateur : Firefox fera le plein de nouveautés en 2011

Cloud

Pas moins de 3 versions de Firefox devraient se succéder cette année, a annoncé la Fondation Mozilla. De nombreuses nouvelles fonctionnalités sont donc attendues. Peut-être trop ?

Les responsables de la Fondation Mozilla l’ont annoncé en fin d’année 2010 : les versions majeures du navigateur Web Firefox se succéderont dorénavant plus rapidement, souligne Silicon.fr.

Plus question de créer une rupture technologique comme celle séparant Firefox 3.6 de Firefox 4.0, laquelle s’est traduite par une durée de développement bien trop longue.

Cette page du wiki de la Fondation Mozilla donne des pistes concernant les versions 5, 6 et 7 de Firefox, qui devraient être toutes livrées dans le courant de l’année. Premier objectif : rapprocher le navigateur des applications Web et des réseaux sociaux, tout en intégrant un système de contrôle des identités.

Les développeurs devraient également travailler sur le temps de réaction de l’application. Enfin, ils comptent adapter la version desktop de Firefox à de nouvelles plates-formes, comme les moutures 64 bits de Windows, Mac OS X 10.7 et Android 3.0.

La séparation du logiciel en plusieurs processus différents devrait être réalisée onglet par onglet, tout comme dans Internet Explorer et Chrome. Le support de l’accélération graphique matérielle sera retravaillé et un mode faible consommation – utile sur les ordinateurs portables – sera ajouté.

Cette autre page donne encore plus de détails : on y apprend par exemple que – tout comme dans Chrome – Firefox pourrait rapidement adopter un modèle avec plusieurs canaux de développement (expérimental, bêta et stable), auxquels les utilisateurs pourront adhérer facilement. À plus long terme, l’application proposera aussi un mécanisme permettant de repérer les modules complémentaires provoquant des ralentissements.

Du côté de la plate-forme, le support des applications Web en plein écran, des websockets (assurant une communication bidirectionnelle entre le navigateur et le serveur), du Web timing, des notifications et du format d’image WebP sont d’ores et déjà programmés. La lecture des vidéos en WebM pourra également s’adapter dynamiquement à la bande passante disponible.

Enfin, du côté des plug-in, Firefox pourrait être livré en standard avec certains d’entre eux. Nous pensons évidemment immédiatement au greffon Flash, déjà fourni par défaut avec Chrome.

ConceivablyTech va encore plus loin, en dévoilant les nouveautés qui pourraient être présentes dans Firefox 5, un produit programmé pour fin juin.

En plus des quelques retouches concernant l’interface utilisateur, Firefox 5 devrait intégrer la gestion des applications web et un lecteur de PDF (tout comme Chrome, là encore). Les fonctions de partage sur les réseaux sociaux et de gestion de l’identité feront également leur entrée avec cette mouture du logiciel.

La feuille de route du navigateur est donc plutôt bien fournie, mais pas du goût de tous. Plusieurs lecteurs de Slashdot ont ainsi fait remarquer, à juste raison, que cette débauche de fonctionnalités était assez pénible pour un navigateur qui avait été créé à l’origine pour mettre un frein à la multiplication sans fin des fonctionnalités constatée dans la suite Netscape.

Faudra-t-il créer un fork de Firefox (un nouveau logiciel basé sur le code source de l’application) pour revenir aux sources… de Firefox ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur