Navigateur : Google Chrome s’en prend à Mozilla Firefox

Cloud

Selon les premières statistiques, l’usage de Chrome suit le tapage médiatique. Le navigateur de Google creuse son trou aux dépens de Firefox. Durablement?

Alors que l’engouement médiatique autour de Google Chrome se calme (quoi que), qu’en est-il concrètement de sa pénétration sur le marché des navigateurs? Selon les premiers éléments en notre possession, le navigateur open source de Google frappe fort.

Selon Net Aplications, Chrome a dépassé les 1 % de part de marché le jour même de sa disponibilité (le 2 septembre dans la soirée, horaire française). Le cabinet d’analyses, qui réalise ses statistiques à partir des visites enregistrées par des sites partenaires (160 millions de visiteurs par mois environ), évoque même un pic à 1,48 %. Depuis le lancement, toujours selon le cabinet d’études, la part de marché de Chrome varie de 0,40 % à 1,57 %. A 8 heures (heures de New York, soit 14 heures en France), le navigateur de Google était utilisé par 1,19 % des internautes.

C’est une toute autre analyse qu’en fait le site Framasoft.org, spécialisé dans les applications open source. Sur son blog, l’éditeur accorde 3,83 % à Google Chrome pour la seule journée du 4 septembre. Ce qui place le navigateur en troisième position derrière Firefox (63,14 % des visites) et Internet Explorer 24,17 %). Ce résultat “impressionnant” n’est cependant pas représentatif puisqu’il est calculé à partir du millier de visiteurs venus consulter le site ce jour là, précise l’auteur du billet.

6 % de chute pour Firefox

Nous nous sommes donc intéressés à nos propres statistiques. Sur Vnunet.fr, Chrome occupe déjà 4,60 % depuis son lancement. Il se place en 4e position derrière Firefox (46,10 %) Internet Explorer (41,57 %) et Safari (5,28 %). En quelques jours, l’application de Google a donc dépassé Opera (1,37 %) qui, loin d’être un acteur imposant sur le marché des navigateurs, n’en constitue pas moins l’un des 4 logiciels de navigation web les plus utilisés dans le monde.

L’évolution de Chrome, toujours sur Vnunet.fr, est révélatrice du phénomène. Alors que le 2 septembre (jour de son lancement en début de soirée), Chrome séduisait 0,51 % des visiteurs, il s’accapare 6,18 % ce vendredi 5 septembre (vers 16h00). Avec un pic à plus de 8 % la veille. Google Selon toute vraisemblance, Google Chrome progresse. Plutôt rapidement.

Il reste à savoir aux dépens de quel(s) autre(s) acteur(s)? Il semblerait que Firefox soit le plus touché par l’arrivée de Chrome. Le navigateur de la Fondation Mozilla enregistrait 49,71 % des visites le 2 septembre contre 43,05 % le 4 septembre. Soit une chute de plus de 6 %. Dans le même temps, Internet Explorer est passé de 42,15 % à 41,52 %. Moins de 1 % de baisse. Ce qui peut notamment s’expliquer par la curiosité des utilisateurs d’un navigateur open source pour un autre navigateur open source.

Il convient néanmoins de prendre l’ensemble de ses analyses avec des pincettes. D’abord parce que le navigateur de Google est encore en bêta (et pourrait donc rebuter les moins téméraires). Mais surtout parce qu’une étude fidèle à la réalité nécessitera une période d’analyse beaucoup plus large que ces quelques jours de folie médiatique autour du nouveau projet de Google. Après les premiers tests, certains pourraient retourner à leur navigateur favori… ou non.

Lire également notre dossier spécial Navigateurs : le nouvel assaut


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur