Navigateur : Mozilla revoit le modèle de développement de Firefox

Cloud

Sur fond de release candidates de Firefox 3.6, la Fondation Mozilla veut réviser le cycle de développement du navigateur pour faire bénéficier les utilisateurs de nouvelles fonctionnalités plus vite.

Firefox bouge même si l’on ne voit pas toujours les mouvements de fond. Quelques jours seulement après la publication de la version Release Candidate 1 (RC1), Mozilla a publié la RC2 de Firefox 3.6 le 18 janvier.

Ce correctif a réparé 70 erreurs de programmation au profit de la stabilité du navigateur et devrait aboutir à une version stabilisée d’ici fin janvier.

Mais pourquoi une mise à jour à quelques jours d’intervalle ? La réponse tient dans le fait que le rythme du développement du navigateur va être modifié. Et la Fondation Mozilla a annulé la version 3.7.

Dans les faits, la fondation proposait des mises à jour à classer en deux catégories : des correctifs mineurs fréquents et des mises à jour majeures, mais plus rares (exemples: 3.0 ou 3.5, bêta, RC).

Les premières faisaient référence à des soucis de sécurité ou de stabilité et les deuxièmes à l’ajout de nouvelles fonctionnalités.

Modification du cycle de développement

Le directeur du développement de Firefox, Mike Beltzner, a donc annoncé qu’après la mise en ligne complète de la version 3.6, le cycle de développement du navigateur serait quelque peu modifié.

En pratique, de nouvelles fonctions du navigateur seront intégrées au sein même des mises à jour mineures.

“Mozilla a engagé un programme de modernisation de son infrastructure servant à publier les nouvelles versions de Firefox” , confirme Tristan Nitot, président de Mozilla Europe.” Cela nous donne beaucoup plus de souplesse pour intégrer de nouvelles fonctionnalités , y compris au niveau des versions mineures”.

“On peut faire une version de Firefox pour la fonctionnalité A, une autre pour la fonctionnalité B, une autre pour la fonctionnalité C, et en fonction de la maturité de ces fonctions, on peut faire une version qui contient A et C puisqu’elles sont mûres, et la fonction B attendra une future version” explique Tristan Nitot.

Au final, l’évolution de Firefox devrait être plus régulière puisqu’il n’y aura pas besoin d’attendre des mises à jour majeures. En ce qui concerne les modifications qui touchent l’interface graphique, elle seront associées aux versions majeures.

Le président de Mozilla Europe se réjouit de voir que “Firefox va évoluer plus rapidement dans les mois à venir au niveau des fonctionnalités qui ne perturbent pas l’interface utilisateur, et ce à trois niveaux : stabilité, sécurité, fonctionnalités pour les développeurs Web” .

En route vers Firefox 4

La première mise à jour mineure (nom de code “Lorentz”) devrait faire son apparition au printemps. Elle aurait recours à quelques éléments du projet Electrolysis pour augmenter la stabilité du navigateur en traitant chaque onglet (mais également les plug-in) dans un processus séparé.

“Quel est l’intérêt ? Si, par exemple, Flash plante, il n’entraine pas Firefox avec lui. Ce qui va apporter beaucoup de stabilité au navigateur” , conclut Tristan Nitot.

Cette mise à jour – très attendue – devrait pointer le bout de son code vers la fin 2010 voir début 2011. Avant de voir arriver les premiers fragments de code de Firefox 4…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur