Navigateur : Opera 10 branche le mode Turbo

Cloud

La version finale du navigateur Opera 10 promet d’offrir un téléchargement des pages Web très rapide et propose une ergonomie plus fonctionnelle.

Après une Release Candidate dévoilée la semaine dernière, la mouture 10 du navigateur Opera est désormais disponible en version finale pour Windows, Mac OS X et Linux. Plusieurs nouveautés viennent enrichir les fonctionnalités d’Opera 10, notamment au niveau de la rapidité du navigateur et des possibilités de personnalisation.

Le browser de l’éditeur Opera Software embarque la technologie Opera Turbo, permettant de compresser les pages Web pour en accélérer le rendu. Cet outil est particulièrement utile pour les connexions à faible débit ou la navigation sur le Net en situation de mobilité, via une connexion 3G ou en mode Wi-Fi. Le moteur de rendu JavaScript serait par ailleurs 40% plus rapide que sur la version 9.6 du navigateur.

En outre, Opera 10 se dote d’une présentation plus sobre et moderne. Les onglets peuvent désormais se positionner horizontalement ou verticalement. Cette barre des onglet peut aussi prendre l’apparence de vignettes de prévisualisation représentant les sites consultés. A noter que le champ de recherche devient redimensionnable et qu’un correcteur d’orthographe multilingue a également été intégré.

La fonctionnalité Speed Dial a par ailleurs été améliorée. Cet outil offre d’afficher sur une page d’accueil ses sites Internet favoris sous forme de vignettes : l’arrière-fond peut être personnalisé et la taille de la grille réajustée.

Malgré ce panel de nouveautés, Opera Software n’a pas intégrée Opera Unite à la nouvelle version de son navigateur. Cette technologie, intégrée au browser, permet de transformer chaque ordinateur à la fois en client et en serveur.

Néanmoins, Opera reste le parent pauvre du marché des navigateurs. Selon NetApplications, celui-ci ne s’est octroyé que 1,97% des parts de ce marché en juillet dernier, derrière Chrome (2,59%), Safari (4,07%), Firefox (22,47%) et bien sûr Internet Explorer (67,68%).

A lire également sur ITespresso.fr : Dossier spécial : Navigateurs : le nouvel assaut


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur