Navigateur : la version bêta de Firefox 4.0 est déjà là

Cloud

La Fondation Mozilla vient de publier la première bêta du navigateur Firefox 4.0. Elle dispose d’une nouvelle interface utilisateur, supporte mieux le HTML5 et intègre le codec vidéo VP8 de WebM.

La Fondation Mozilla bouscule son calendrier, en rendant déjà disponible en téléchargement la bêta 1 de Firefox 4.0 pour Windows. La version de ce navigateur pour les OS Mac OS X et Linux n’est pas encore d’actualité.

La bêta 1 de Firefox 4.0 se veut plus rapide, grâce aux améliorations apportées au moteur de rendu JavaScript, qui permet notamment aux pages Web de se charger plus rapidement.

Comme prévu, cette première bêta publique dispose d’une nouvelle interface utilisateur, où la barre des onglets se place au-dessus de la barre d’adresse URL, c’est-à-dire tout en haut de la fenêtre du navigateur. Cette petite métamorphose fait davantage ressembler Firefox à son concurrent, Google Chrome, qui utilise déjà cette ergonomie.

Cette interface graphique permet d’obtenir un gain de place dans l’affichage vertical et une distance réduite pour passer des onglets aux boutons de contrôle.

En outre, Firefox 4.0 bêta 1 intègre un nouveau gestionnaire d’extensions garant d’une meilleure stabilité du navigateur : des plug-in comme Flash d’Adobe, QuickTime d’Apple ou Silverlight de Microsoft sont désormais exécutés séparément.

Cette nouvelle mouture améliore la prise en charge du HTML5, en offrant notamment aux développeurs un parseur HTML5 et le support des Websockets, leur permettant d’intégrer des fonctionnalités de notification ou de messagerie dans leurs sites Web.

Cette bêta intègre également le framework open source WebM, développé par Google, qui place en son centre le codec vidéo VP8, censé concurrencer Flash ou le H.264.

Comme Firefox 3.6.4, cette version du navigateur de la Fondation Mozilla embarque son nouveau système de protection contre les plantages. Lorsqu’un plug-in cesse brutalement de fonctionner, celui-ci est rapidement isolé. Firefox est ainsi capable d’être toujours opérationnel, à condition de rafraîchir la page.

Au cas où un plug-in devient défectueux sous Firefox, l’internaute a aussi la possibilité d’envoyer le classique rapport d’erreur à la Fondation Mozilla en cliquant sur un lien intégré à la fenêtre de notification du crash.

A lire également sur ITespresso.fr : Dossier : Navigateurs : le nouvel assaut


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur