Navigateurs – Europe : on se bouscule derrière Google Chrome

Régulations
navigateurs-web-europe-safari

AT Internet constate un bouleversement dans la hiérarchie des navigateurs Web en Europe : derrière Chrome, Safari dépasse Firefox et se rapproche d’Internet Explorer.

Dictée essentiellement par le succès des smartphones et dans une moindre mesure des tablettes, l’évolution des modes d’accès à Internet entraîne des bouleversements dans la hiérarchie des navigateurs Web en Europe.

Si la domination de Chrome se confirme au dernier pointage d’AT Internet (spécialiste français de la mesure d’audience), c’est entre ses trois principaux concurrents que la situation se resserre : Internet Explorer voit se rapprocher Safari, qui dépasse pour la première fois Firefox.

En tête de gondole, Google Chrome poursuit son ascension avec, au 31 octobre 2014, plus d’un tiers des visites enregistrées sur un panel de 7747 sites dans 23 pays (33,9 %, soit + 5,3 points en un an). Dynamique inverse pour Internet Explorer, qui ne capte plus que 19,9 % de cette audience (- 5,7 points). Le butineur de Microsoft est désormais talonné par celui d’Apple (+ 2,1 points d’une année sur l’autre pour Safari, à 19,8 % des visites), qui subtilise la troisième place à Firefox (18,9 %, soit – 2,2 points).

Le navigateur édité par la Fondation Mozilla progresse au Royaume-Uni (9,7 % du trafic, contre 8,9 % au 31 octobre 2013), mais recule en Espagne (- 1,9 point, à 13,9 % des visites) comme en France (22,2 %, soit – 1,2 point). Déclinant également en Allemagne (- 3,5 points), il y capte néanmoins plus d’un tiers de l’audience (34,2 %). C’est près de deux fois plus que Chrome (19 %, soit 4,2 points de gagnés en un an), qui atteint les 31,9 % de frange d’audience au Royaume-Uni (31,9 %), pour 33,6 % en France (+ 4,6 points)… et 42,2 % en Espagne (+ 7,8 points).

C’est précisément en Espagne qu’Internet Explorer connaît sa plus forte chute : 5,6 points, à 16,3 % du trafic enregistré au mois d’octobre. La baisse est identique en France (- 5,6 points, à 19,6 %) et à peine plus modérée en Allemagne (-4,6 points, à 20,5 %) tout comme au Royaume-Uni (- 4,1 points, à 21,7 %). Un tassement qui contraste avec l’envol de Safari et ses 16,5 % de visites en Espagne (+ 1,4 point), ses 18,1 % en France et en Allemagne (respectivement + 1,6 et + 3,2 points), mais aussi ses 31,9 % au Royaume-Uni (- 1,3 point, cependant).

navigateurs-web-octobre-2014
La situation en Europe se reflète tout particulièrement dans l’audience espagnole. L’Allemagne reste attachée à Firefox.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les technologies Apple ?

Crédit illustration : YAKOBCHUK VASYL – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur