Navigateurs : Firefox cède à Google Chrome les rênes de la France

Cloud
Google Chrome

En France, la prise de pouvoir de Google Chrome est imminente. Déjà effective sur les 7 derniers jours selon StatCounter, elle pourrait se vérifier sur le long terme et impacter Firefox et Internet Explorer.

Déjà effective au niveau mondial, la passation de pouvoir ne faisait plus guère de doute : voici Google Chrome premier navigateur Internet en France.

Au dernier pointage, son plébiscite surpasse celui de Firefox avec, sur la période du 18 au 25 octobre, 30,43% du marché.

Le butineur de la fondation Mozilla est relégué au second rang avec 30,25% des parts, mais reste mieux loti qu’Internet Explorer, dont le recul significatif se poursuit, à 28%.

Pour l’heure, Chrome et Firefox, au coude-à-coude, se livrent un véritable chassé-croisé, si bien que leurs courbes respectives, qui décrivent quelques irrégularités au dixième de pour cent, se chevauchent encore au baromètre de StatCounter.

En outre, si la montée en puissance de l’offre de Google est indéniable, elle ne se vérifie pour le moment que sur les 7 derniers jours. Si l’on étend la rétrospection aux 30 derniers jours, Firefox conserve l’avantage.

La différence devrait simplement se faire sur le long terme, comme le suggère Silicon.fr. Cette croissance escomptée devrait surtout impacter Internet Explorer, à moins que le paramètre Windows 8 ne redistribue les cartes.

Ce passage de témoin dans l’Hexagone reflète, à quelques mois d’intervalle, une réalité applicable à l’échelle du globe depuis la mi-mai et au niveau européen depuis fin juin.

Sur les plates-formes mobiles (smartphones, tablettes), l’enjeu est tout autre. Chrome prend du galon de par son intégration avec Android, mais son concurrent reste Safari (iPhone, iPad), détenteur de quelque 50% du marché.

Crédit image : Pushkarevskyy Bogdan – Shutterstock.com
Crédit logo : Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur