Navigateurs : Internet Explorer cède la barre à Google Chrome

Poste de travail
chrome-detrone-ie
1 2

Premier navigateur sur le marché desktop depuis mai 2012 au baromètre de StatCounter, Chrome l’est désormais aussi chez Net Applications.

Dans la hiérarchie des navigateurs Web, Internet Explorer a-t-il perdu sa suprématie sur le marché desktop ?

Oui, si on se fie au dernier pointage de Net Applications, basé sur 160 millions de connexions à un échantillon de 40 000 sites.

Au cours du mois d’avril, IE et son successeur Edge ont représenté 41,33 % des visites (- 2,07 points en un mois), contre 41,71 % pour Google Chrome (+ 2,62 points).

Difficile de parler d’une surprise, tant les deux offres sont sur des dynamiques opposées depuis plusieurs années. Chrome est d’ailleurs leader depuis mai 2012 chez StatCounter.

Premier véritable concurrent d’Internet Explorer, Firefox décline lui aussi. À 10,06 % (- 0,48 point), son taux de pénétration est au plus bas depuis février 2006.

Dans le même temps, Safari perd également du terrain : 4,47 % du trafic pour le butineur d’Apple, contre 4,87 % au mois de mars. Du côté d’Opera, on note une légère progression, à 1,89 % (+ 0,23 point).

En examinant la répartition des différentes versions de chaque navigateur, on s’aperçoit que la fragmentation est généralisée. Ainsi Internet Explorer 8 s’affiche-t-il encore à 5,95 %, quand de nombreuses versions obsolètes de Chrome (31, 36, 41…) se maintiennent au-dessus des 1 %.

Sur le mobile, la domination de Google est déjà actée : 49,48 % de part de marché pour son navigateur, quand Safari, encore leader il y a moins d’un an, en reste à 29,12 %. Opera se distingue à 6,25 %, quand la part de Firefox reste anecdotique, à 0,72 %.

La chute d’Internet Explorer s’est accélérée depuis août 2014 et cette décision prise par Microsoft d’imposer la migration vers IE11 en abandonnant la prise en charge des versions précédentes. Au rythme actuel, le navigateur aura perdu plus de 20 points en deux ans.

net-applications-avril-2016

Crédit photo : Gelpi JM – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur