Navigateurs : une transition délicate vers le mobile

Régulations
navigateurs-web-mobile

Alors que l’audience Internet se reporte sur le mobile, Google Chrome est le seul des principaux navigateurs Web à progresser au niveau mondial, avec près de 40% du trafic analysé en juin 2014 par StatCounter.

La prise de pouvoir de Chrome sur le marché mondial des navigateurs Web se confirme au dernier pointage de StatCounter.

Avec à son actif 38,51% du trafic enregistré au mois de juin 2014 sur plus de 3 millions de sites Web, le butineur de Google connaît une dynamique d’adoption sans égale. Sa progression de 1,87 point en un an n’atteint pas les niveaux constatés en 2013, mais elle contraste avec le déclin marqué d’Internet Explorer, lequel a perdu plus de 6 points de marché sur la période (c’est-à-dire plus de 0,5 point par mois), pour s’établir à 15,4% des visites.

La montée en puissance de Google Chrome a également un fort impact sur la part de marché de Firefox, laquelle accuse un recul de 3,72 points en un an (13,28%). Dynamique plus positive pour Safari. Le navigateur par défaut des environnements Apple iOS (mobile) et OS X (desktop) capte, au 30 juin, 7,58% du trafic global dans le monde (0,47 point de gagné en un an). C’est plus du double d’Opera, qui connaît toutefois une légère progression (+0,34 point, à 3,34%).

Les écarts se creusent moins significativement si l’on restreint l’analyse au trafic émanant des ordinateurs fixes et portables. Chrome conserve les rênes avec 48,71% du marché (+3,31 points sur 12 mois), mais la chute est moins dure pour Internet Explorer (-3,08 points, à 22,97%), tout comme pour Firefox (19,63%, soit 1,68 point de perdu). Safari semble pour sa part disposer d’une base stable autour des 5%.

Les comptes s’équilibrent légèrement si on limite le périmètre d’étude à l’Europe. Toutes plates-formes confondues, Google Chrome ne dépasse pas les 40% de part de marché (+3,69 points en un an, tout de même), alors que Firefox frôle les 20% (-5,18 points, néanmoins), l’influence d’Internet Explorer se réduisant en parallèle à 13,53% (-5,47 points).

La situation est comparable en France : 37,42% de pénétration pour Google Chrome, contre 24,62% pour Firefox, 15,05% pour Internet Explorer… et une part stable pour Safari, à 10,21%.

statcounter-juin-2014
StatCounter concède à Google Chrome près de 40% du trafic Web mondial en juin 2014.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur Chrome ?

Crédit photo : dolphfyn – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur