Ne dites plus ‘Aimster’, dites ‘Madster’

Cloud

Disparu Aimster, le logiciel qui permet d’échanger des fichiers (MP3, DivX…) entre utilisateurs d’AIM, la messagerie instantanée d’AOL. Il a en fait changé de nom et opté pour Madster. En mai dernier, Aimster perdait en effet le droit d’utiliser l’acronyme AIM, ce qui a été confirmé en décembre par un tribunal américain. Madster propose un service payant et il n’est pas certain que le service gratuit demeure…

C’est un message sur les forums de VNUnet qui nous a alertés. Sous le pseudonyme de Drewz, un lecteur nous fait part de son désarroi : “Aimster qui était totalement gratuit est devenu Madster qui est maintenant payant”. Si plusieurs jours ont passé depuis ce post, c’est qu’il n’est pas évident de récolter des informations sur le sujet. Du côté de Madster, on garde le silence et leur site est très succinct. Quoi qu’il en soit, Aimster n’est plus. En mai dernier, le logiciel de peer-to-peer avait perdu ses noms de domaine, face à AOL qui lui reprochait d’employer sa marque déposée AIM (voir édition du 23 mai 2001). Il avait ensuite porté l’affaire devant un tribunal américain, avant de parvenir à un accord en décembre dernier et de céder son nom à AOL. Aujourd’hui Aimster.com redirige donc vers Madster.com. Le site nous accueille par une sorte de dicton qui place dans le contexte. Au dernier mot de chaque phrase est ajouté “ster” et “Aimster” n’est jamais mentionné, à sa place on trouve “Amester”, qui se prononce d’ailleurs de la même manière, sauf que là “AIM” n’apparaît plus. En substance la traduction donne :”Les grosses sociétés ne sont pas dans le coupNon, vous n’avez pas le droit de nous appeler AmesterMais si cela fonctionne toujours de la même manièrePeu importe le nom”Et en dessous le message suivant : “Salut tout le monde, nous sommes toujours le même service excellent que vous avez connu et apprécié durant si longtemps… Nous avons juste un nouveau nom cool et dingue. C’est… Madster (auparavant dénommé “Amester”)” Et pour en rajouter une couche, il est clairement précisé que le site n’est pas affilié avec AOL. Service uniquement payant ? Sur les autres pages du site on retrouve des photos de la désormais incontournable Madeleine (surnommée Aimee), la fille du fondateur d’Aimster, pardon Madster, Johnny Deep. Ce dernier affirmait que le nom “Aimster” était inspiré d'”Aimee”, cette fois-ci entre “Madeleine” et Madster, le rapprochement est vite fait. Côtés téléchargements, malgré le message indiquant que rien n’a changé, il ne semble pas qu’il y ait d’autre possibilité que de passer à un système payant via un abonnement au “Club Madster” qui coûte 4,95 dollars par mois (environ 5,65 euros) et offre des services supplémentaires. Lors de nos essais en utilisant uniquement les applications gratuites, nous ne sommes pas parvenus à nous connecter aux serveurs de Madster, ni aux anciens d’Aimster… Fini le gratuit ? Quoi qu’il en soit, Aimster ou Madster, le service reste poursuivi à la fois par l’industrie du disque et celle du cinéma. En effet la RIAA (Recording industry association of America) a déposé plainte contre le système d’échanges en mai dernier (voir édition du 25 mai 2001), tandis que la MPAA (Motion picture association of America) et sept de ses membres ont fait de même en juillet (voir édition du 5 juillet 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur