Japon : NEC veut larguer la co-entreprise montée avec Lenovo

Régulations

NEC voudrait revendre sa participation au capital de la coentreprise montée début 2011 avec Lenovo pour fabriquer des PC au Japon. Elle cherche 230 millions de dollars pour couper les ponts.

En janvier 2010, Lenovo avait annoncé un partenariat avec NEC pour créer une co-entreprise qui prend forme finalement un an plus tard :  Lenovo NEC Holdings B.V.

Cette joint-venture avait vocation à fabriquer des ordinateurs pour servir le marché japonais.

Au passage, la division PC de NEC devenait ainsi une filiale à 100 % de la coentreprise, détenue à 51 % par Lenovo.

Mais le constructeur japonais chercherait désormais à  revendre l’intégralité de ses parts détenues dans la co-entreprise.

NEC voudrait lever un montant situé entre 18 et 19 milliards de yens (soit quelque 230 millions de dollars).

La banque d’affaires Credit Suisse Group a été mandaté dans ce sens selon Dow Jones Newswires.

Bloomberg ajoute que les deux fabricants high-tech asiatiques avaient déjà renoncé à faire appliquer les termes de l’accord “lock-up” par lequel NEC s’était engagé, à compter du 1er juillet 2011, à conserver durant au moins deux ans.

Crédit image : Thomas Pajot – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur