Nec et Stratus s’associent autour des serveurs à tolérance de pannes

Cloud

Les sociétés signent un accord de partenariat de 10 ans sur les serveurs à haute disponibilité sous Linux et Windows.

Le groupe nippon NEC a signé un contrat de 10 ans avec la compagnie américaine Stratus Technologies. Cette alliance porte sur le développement en commun de produits et un programme d’achat de matériel informatique à long terme pour la fabrication de nouvelles familles de serveurs à tolérance de pannes, sous Linux et Windows, utilisés dans des systèmes critiques à haute disponibilité.

Dans le cadre de leur accord sur les produits, Stratus et Nec vont mettre en commun leurs brevets, collaborer étroitement sur le développement des futurs serveurs à tolérance de pannes sous Windows et Linux, et fournir des technologies noyaux en lien avec la problématique de la tolérance de pannes.

Stratus fournira les logiciels de haute disponibilité qui permettent aux serveurs d’assurer leur mission tandis que NEC aura pour responsabilité le design du matériel et la fabrication d’une plate-forme commune que Stratus achètera à NEC.

Le but des serveurs à tolérance de pannes est de permettre un remplacement aisé des composants en cas de dysfonctionnement, tout en continuant à assurer leur service.

NEC s’est également engagé à augmenter sa participation dans Stratus en investissant 9 millions de dollars, réaffirmant ainsi son engagement sur le marché des serveurs à haute disponibilité.

Les deux compagnies envisagent de lancer leurs premiers nouveaux serveurs sur le marché à la fin de 2006.

(Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 27 novembre 2005)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur