Tablette : NEC se positionne avec la gamme LifeTouch L

MobilitéTablettes
LifeTouche L - tablette NEC

NEC se relance dans la course effrénée des tablettes numériques. Le Japonais adresse particuliers et entreprises avec deux modèles distincts dans le verbe, mais moins évidemment sur la fiche technique.

NEC a-t-il joué sur les mots à l’heure de lever le voile sur les deux tablettes numériques regroupées sous l’égide de la nouvelle gamme LifeTouch L ?

Son offre ainsi réduite au strict minimum, le constructeur japonais use d’un artifice commercial pour magnifier son catalogue et adresser a priori le plus clair des segments du marché, du grand public aux entreprises.

Simple au possible, la recette n’en semble pas moins efficace : une ardoise se destine aux particuliers et sa consoeur est orientée business. La balance s’équilibre dans le verbe, quand bien même les configurations matérielles des deux modèles ne divergent guère.

A 16 ou 32 Go de mémoire interne (privilège de la version dite “consumer”), pour des processeurs Texas Instruments OMAP4460 dual-core à 1,5 GHz, NEC veut ratisser large.

Coutumier de Windows, le groupe nippon fait cap vers Android Ice Cream Sandwich (4.0) et soigne le gabarit de ses produits : 540 grammes pour 8 mm d’épaisseur, c’est plus que correct pour du 10,1 pouces avec écran IPS en 1280 x 800.

Pour se différencier, la version professionnelle a dans son escarcelle quelques options logicielles de sécurité, dont la connexion aux réseaux d’entreprise et la désactivation en cas de perte ou de vol (requiert une connexion Internet).

Escompter une connectivité 3G / 4G n’eût pas été de trop, mais il semble que le sans fil se limite au Wi-Fi double canal à 2,4 et 5 GHz.

A en croire les données brutes, les deux LifeTouch L partagent la même batterie et grosso modo la même autonomie : 13 heures en navigation Internet pour quelque 10 heures en vidéo. Sortie prévue le 5 juillet, uniquement au Japon dans un premier temps.

NEC devra toutefois se trouver une raison d’être dans une foule grandissante de constructeurs, notamment asiatiques, qui ont fait d’Android leur plate-forme de prédilection.

Autre épine dans le pied des téméraires, un iPad qui conserve pour l’heure la main sur le marché avec, selon IDC, 62,5% du marché en volume sur l’exercice 2012.

Le paramètre Windows 8 risque de mettre encore plus de plomb dans l’aile de NEC, alors que Microsoft lui-même vient de présenter des tablettes de son cru.

A la rentrée 2011, NEC s’était déjà signalé loin de son domaine de prédilection (en l’occurrence les smartphones), sur le front des ardoises tactiles, avec, pour matérialiser sa conception de l’hybridité, une certaine LaVie Touch : Windows 7, un lecteur de disques optiques, un clavier détachable… et 1230 dollars HT

Nec Lifetouch L tablette business


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur