Neelie Kroes en charge de l’économie numérique dans la Commission européenne Barroso II

CloudRégulations

La commissaire sortante à la Concurrence Neelie Kroes prend le portefeuille de l’économie numérique. Elle connaît déjà quelques acteurs IT…

Après les affaires anti-concurentielles (anti-trust), l’économie numérique. Neelie Kroes devient la commissaire en charge de “l’agenda numérique” dans la nouvelle équipe de la Commission européenne sous la présidence de José Manuel Barroso (2009-2014).

Elle disposera également du titre de Vice-présidente de la Commission européenne. La constitution de la formation “Barroso II” doit être validée par le Parlement européen d’ici fin janvier 2010.

Commissaire européenne à la Concurrence sortante, Neelie Kroes prend donc en main la direction générale de la Société de l’Information. Elle supervisera également l’European Network and Information Security Agency (ENISA), l’agence européenne en charge de la sécurité des systèmes d’information. En revanche, l’unité MEDIA Program passe dans le giron de la DG Education et Culture.

Femme d’affaires impliquée dans la vie politique aux Pays-Bas, Neelie Kroes s’est battue avec acharnement à son poste de commissaire européenne en charge de la Concurrence dans la période 2004 – 2009 sur des dossiers anti-trust IT sensibles.

Surtout trois groupes internationaux très agressifs sur le marché européen : Microsoft, Intel et Oracle. Autant acteurs d’envergure qu’elle retrouvera inévitablement sur son chemin à ce nouveau poste de la supervision de la stratégie numérique de l’Union européenne.

Neelie Kroes succède donc à Viviane Reding, qui prend en main le portefeuille de la “Justice, Droits fondamenttaux et Citoyenneté” au sein de la nouvelle Commission européenne.

Dans la nouvelle composition de l’organe exécutif européen, l’italienne Maire Geoghegan-Quinn prendra en main la direction générale “Recherche, Innovation et Science”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur