Nestlé s’appuie sur Alibaba pour avancer en Chine

E-commerceMarketing
nestle-alibaba
2 4

Fort de l’influence e-marchande d’Alibaba en Chine, Nestlé lance une grande opération commerciale sur une vaste sélection de produits et de marques.

Après avoir effectué un premier rapprochement en début d’année, Nestlé approfondit ses relations commerciales avec Alibaba. Sur fond de célébration de son 150ème anniversaire, le groupe agroalimentaire, basé en Suisse, lance une opération promotionnelle à travers le groupe e-commerce leader en Chine.

Depuis hier (5 mars), Nestlé a lancé une campagne spéciale de trois jours sur la galerie commerciale Tmall.com (l’une des principales places de marché de la sphère Alibaba), qui mettra en avant une sélection de 154 produits issus de 30 marques du groupe Nestlé, notamment du café Nescafé Gold commercialisé en France.

Plus globalement, il s’agit d’une opération commerciale lissée sur six mois à travers la galaxie des services d’Alibaba, tous canaux confondus.

« Les consommateurs [chinois] sont très clairvoyants et adoptent les technologies plus rapidement que dans la plupart des autres pays du monde », admet Wan Ling Martello, Vice-Présidente en charge du développement des marchés Asie-Océanie-Afrique subsaharienne du groupe Nestlé, citée dans le communiqué.

Au nom d’Alibaba, le CEO Daniel Zhang surenchérit. « Notre écosystème unique d’e-commerce intégré et de média digital, alimenté par nos capacités big data sans précédent mises à disposition de nos commerçants, nous engage dans la notoriété des marques et la gestion de la relation client. Ce qui dynamise notre business global. »

La campagne Nestlé en Chine sera relayée sur Youku Tudou, l’une des plateformes vidéo  leader en chine (ce « YouTube » local a été racheté par Alibaba en novembre 2015 pour 3,7 milliards de dollars).

En janvier 2016, le groupe agroalimentaire avait scellé un premier accord avec Alibaba, davantage tourné vers l’exposition de ses produits sur la plateforme CtoC Taobao.com.

Les Echos rappelle pourquoi Nestlé s’intéresse autant à la Chine. C’est son deuxième marché en 2015 (avec un chiffre d’affaires de 6,4 milliards de dollars)…après les Etats-Unis mais devant la France.

Deuxième argument qui fait mouche : il est difficile de négliger les perspectives e-commerce dans ce pays. Selon le cabinet d’études McKinsey, les ventes en ligne de la Chine devraient surpasser celles de l’Europe et des Etats-Unis combinées à partir de 2018.

nestle-alibaba
Wan Ling Martello (Vice-Présidente en charge du développement des marchés Asie-Océanie-Afrique subsaharienne pour Nestlé) avec Daniel Zhang (CEO d’Alibaba)

(Crédit photo : Nestlé)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur