Netalis veut proposer la fibre moins chère et plus performante aux entreprises

CloudEntrepriseOpérateursRéseauxStart-upTrès haut débit
netalis-operateur-FTTO-fibre-entreprise
4 37

Le nouvel opérateur-hébergeur Netalis s’appuie sur une offre de fibre performante (FTTO) à un prix accessible pour toucher la cible des PME.

Avec le déploiement de la fibre optique mise à disposition des entreprises en France, on pourrait assister à une nouvelle vague d’opérateurs très haut débit indépendants face à Orange et SFR.

Illustration avec Netalis qui démarre entre Besançon et Paris.

La nouvelle société, qui démarre la phase commerciale, se présente comme « un opérateur hébergeur » à destination des TPE-PME voire des PMI.

Netalis se concentre en priorité sur sa zone d’implantation d’origine en Bourgogne-Franche-Comté. Mais, si son développement se passe bien, elle sera en mesure de toucher une dizaine de villes d’ici deux ans. Et pourquoi pas une extension vers la Suisse en exploitant la dimension transfrontalière…

« Nous voulons rendre la connectivité BtoB performante comme une commodité avec des garanties de services », explique Nicolas Guillaume, co-fondateur en charge du bizdev de Netalis.

Netalis veut s’occuper de tous les usages de l’entreprise : voix sur IP, back-up , IaaS…Mais le cœur de son offre repose sur les offres FTTO (Fiber to the Office), que la société souhaite généraliser.

« Le plus gros du travail, c’est de trouver un élément différenciant », explique notre interlocuteur.

On le repère dans l’essentiel de l’offre principale GigaLink : un Gigabit symétrique en FTTO qui repose sur un schéma de la fibre point à point dédié à l’entreprise (contrairement à la fibre à domicile ou FTTH qui repose sur un modèle point=>multipoints). Netalis explique la différence sur son site Internet qui vient d’être mis en ligne.

« On donne une garantie de 10 Mégabits par seconde constants par défaut puis on délivre des tranches supplémentaires par 10 ou 100 Mbit/s. Au-delà, c’est rare. »

L’offre est évolutive jusqu’au Gigabit. « On ouvre les tuyaux plein gaz », s’exclame Nicolas Guillaume.

Du Mégabit as a Service – pourrait-on dire – que les clients pourront prochainement gérer à partir d’un portail client.

Pour l’instant, Netalis se concentre sur des offres nues (d’abord fibre mais aussi DSL) mais la société envisage aussi des packages de services télécoms et gestion data susceptibles de séduire cette cible PME tant convoitée.

Netalis : appui de la fibre noire des RIP

Combien ça coûte ? Une grille tarifaire sur trois zones géographiques a été érigée en l’état actuel. La formule la plus attractive est l’offre qui se rapproche de l’infrastructure locale.

Autour de Besançon, la première offre « Gigabit symétrique » avec garantie de débit démarre à 399 mois HT par mois (pour un accès jusqu’à 1 gigabit symétrique et 10 Mbit/s garantis par défaut). Avec l’objectif d’avancer pour « être toujours les moins chers du marché ».

En termes d’infrastructures, Netalis s’appuie sur le cœur de réseaux de Telehouse, des ressources data center localisées à Besançon et surtout la fibre noire mise à disposition par les collectivités à travers les RIP (réseaux d’initiatives privées).

Des premiers clients pilotes apparaissent comme les écoles de formation numérique érigées au niveau local (2089 et Access Code School).

On retrouve aussi Netalis comme partenaire de connectivité pour la 10ème édition du festival Rolling Saône à Gray (du 5 au 7 mai).

Le nouvel opérateur indépendant, qui a adopté un statut juridique de SAS, a démarré avec un investissement d’amorçage représentant « quelques centaines de milliers d’euros » et l’appui de Bpifrance.

Dans la volonté de renouveau des offres télécoms BtoB et de la démocratisation de la fibre en entreprise (une vision soutenue par l’ARCEP), Netalis perçoit « un intérêt fort de la part des fonds d’investissement ».

Mais Netalis devra composer avec les offres professionnelles très haut débit déjà existantes sur le marché comme Colt, Celeste ou Magic Online qui vient d’annoncer « une offre de fibre mutualisée » pour les TPE et les PME exploitée sur le réseau SFR.

Full disclosure : les lecteurs les plus fidèles d’ITespresso.fr auront reconnu Nicolas Guillaume, un chroniqueur qui a jadis collaboré avec notre rédaction et qui a depuis endossé une casquette d’entrepreneur avec Netalis. Il a également co-créé l’association Silicon Comté « pour le développement d’un écosystème numérique » en Franche-Comté.

(Illustration photo article :  propriété exclusive SAS Netalis)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur