Netbook : un outil favorisant l’accès à la connaissance dans les pays pauvres

Mobilité

Lors du Netbook World Summit, des intervenants de Sugar Labs ou de l’OLPC ont souligné l’impact des ultra-portables dans les écoles du tiers monde.

Les netbooks constituent-ils le support idéal pour suppléer au manque de structure éducative dans les pays en voie de développement ? Plusieurs initiatives comme OLPC – One Laptop Per Child  ou Classmate PC d’Intel visent à fournir des ordinateurs low cost aux enfants éduqués dans les pays les plus pauvres. Le Netbook World Summit, qui s’est tenu le 1er décembre à Paris dans le prolongement de l’Open World Forum, a permis de faire le point.

Il est vrai qu’un tel marché méritait bien une conférence aux ambitions mondiales comme celle-ci : selon le cabinet d’études américain Gartner, quelque 5,2 millions de netbooks, ces ultra-portables conçus pour des besoins bureautiques simples (traitement de texte, tableur, mails, surf sur Internet… ) devraient être commercialisés cette année.

Leurs ventes devraient atteindre 8 millions d’unités l’an prochain et  50 millions en 2012.  A la fin du Netbook World Summit, une analyste d’IDC prédit également un bel avenir aux ultra-portables.

Les accros et les néophytes

Lundi matin, la session Netbook a été inaugurée par Hervé Yahi, nommé début novembre PDG de Mandriva (éditeur d’une distribution Linux). Il a rappelé que son entreprise comptait bien capter une partie de ce segment de marché avec son Mandriva Mini, une solution Linux pour netbook.

Hervé Yahi a distingué deux grandes familles d’utilisateurs. D’un côté, les accros à l’informatique qui achètent un netbook comme second ordinateur portable afin de l’emporter partout avec eux.

De l’autre, ceux qui ne connaissent rien à l’informatique et que les netbooks permettent de s’initier au travail sur ordinateur et à Internet. Une partie des conférences organisées pendant ce Netbook World Summit s’est ensuite concentrée sur cette seconde catégorie d’utilisateurs potentiels et en particulier sur les enfants.

Le netbook est à l’ordinateur domestique ce que la guitare est au piano

Bastien Guerry, membre de l’équipe “éducation” chez OLPC (rappelons qu’il est possible d’acquérir le XO sur Amazon.co.uk) et Patrick Ferran, directeur de Gdium qui développe un netbook pour collégiens et lycéens fabriqué par EMTEC (filiale de Dexxon Data Media) étaient présents.

Paraphrasant Alan Kay, un autre informaticien américain passionné par l’éducation, Bastien Guerry de l’OLPC a rappelé que l’ordinateur n’est rien tout seul, mais qu’il peut être un formidable véhicule.

“Il n’y a aucune magie dans un ordinateur, de même qu’il n’y a rien de magique dans un piano, a-t-il commenté. Mais, de même que le piano a joué un rôle très important dans la distribution, auprès de beaucoup de foyers, de la pratique musicale, l’ordinateur a démocratisé une certaine pratique de l’informatique.”

Bastien Guerry poursuit: “Et l’on peut dire que le netbook est à l’ordinateur domestique ce que la guitare est au piano : un instrument que vous pouvez emporter n’importe où avec vous.”

(lire la suite page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur