Netflix avance sur la route des contenus exclusifs avec la confiance de la Bourse

E-commerceMarketing
resultats-netflix-t3-2017

À l’issue d’un trimestre qui a séduit la Bourse, Netflix réaffirme percevoir son avenir dans la production de contenus exclusifs.

À l’heure où nos fournisseurs historiques tendent à reprendre la main sur la diffusion de leurs contenus, notre avenir réside dans la production d’un catalogue exclusif.

Ce message, Netflix le fait passer dans la lettre – document PDF, 11 pages – adressée à ses actionnaires parallèlement à la présentation de ses résultats financiers pour le 3e trimestre 2017.

La démarche s’est récemment traduite par l’acquisition de Millarworld (maison d’édition de Mark Millar, à l’origine de comics tels que « Kick-Ass » et « Kingsman ») et le recrutement de Shonda Rhimes (créatrice de Grey’s Anatomy, Private Practice ou encore How to Get Away with Murder), débauchée chez ABC.

La conférence téléphonique avec les analystes a été l’occasion de réaffirmer un objectif : atteindre, en 2018, les 50 % de contenus « originaux ». Il est prévu 8 milliards de dollars d’investissements au cours de l’année, pour lancer une centaine de films et de dessins animés.

Ils sont 100 millions

Sur le volet financier, le chiffre d’affaires global s’établit à 2,985 milliards de dollars, en hausse de 30,3 % d’une année sur l’autre. Les coûts affichent une progression similaire, à environ 2 milliards de dollars, tandis que les dépenses d’exploitation progressent de 20 %.

Le résultat opérationnel est quasi doublé sur un an, à 209 millions de dollars, pour une marge à 7 % (+ 2,4 points), soit exactement le taux que Netflix vise pour l’année 2017. Après impôts, le résultat net s’élève à 130 millions de dollars, soit 29 cents par action.

Toujours d’actualité en Amérique du Nord, l’activité de location de DVD et Blu-ray par voie postale dégage encore 110 000 dollars de C.A. (- 17 %).

Le streaming reste néanmoins le principal poste de revenus, à 2,875 milliards de dollars (+ 33,2 %), pour une base d’abonnés en nette croissance : + 5,3 millions en un trimestre, à 109,25 millions, dont 104,02 millions sur une formule payante.

Netflix compte désormais moins d’abonnés aux États-Unis (52,77 millions, soit 850 000 de plus en un trimestre) qu’à l’international (56,48 millions, soit 4,45 millions supplémentaires).

Cette croissance, supérieure aux prévisions de la société comme aux attentes des investisseurs, s’est reflétée à Wall Street : + 1,6 % en séance ce lundi et + 1,29 % dans les échanges d’après-Bourse.

Netflix prévoit, sur le trimestre en cours, d’accroître sa base d’environ 5 millions d’abonnés. On surveillera l’effet qu’auront les hausses de prix, prévues pour les prochains mois, sur les formules HD et 4K.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur