Netflix en France : les opérateurs se rallient mais ça remue dans la SVoD

Marketing
netflix-france-svod

SFR va intégrer Netflix dans sa box Android et Orange a signé un accord avec le service SVoD américain. Mais une alternative avec TF1 s’organiserait.

Netflix a réussi à convaincre trois des quatre principaux FAI français à intégrer son offre SVoD dans leurs univers Web TV.

Dernier ralliement en date signalée par ElectronLibre : SFR. Avec une mise à jour, la box disponible avec le décodeur TV SFR avec Google Play (donnant accès aux services de Google sur la télévision) devrait intégrer l’accès à la plateforme payante de vidéos en streaming en accès illimité.

Netflix a failli démarrer en solo en France. Mais finalement, Bouygues Telecom s’est rallié en premier au service de vidéo à la demande par abonnement venu des Etats-Unis. Mais il sera accessible sur la Bbox Sensation et la future box Android (“Miami”) de l’opérateur qu’à partir de novembre.

La semaine dernière, en marge du Show Hello sur le thème de l’innovation, Stéphane Richard, P-DG d’Orange, a annoncé la prochaine disponibilité de Netflix pour les abonnés de l’opérateur. “Il y a deux volets dans ce contrat. Un volet de distribution qui prévoit un système de commission du même type que nous avons avec Canal Plus, puis il y a un second volet réseau car il y a une participation de Netflix à la charge qui va peser sur le réseau”, a précisé Stéphane Richard, P-DG d’Orange sur l’antenne de France Info le 2 octobre.

Seuls Free et  Numericable demeurent insensibles à l’arrivée de Netflix en l’état actuel.

Simultanément, Orange compte lancer une nouvelle plateforme de SVoD concurrente à Netflix avec des contenus différents en association avec un grand partenaire français. A priori, il s’agirait du groupe TF1. Mais le groupe Canal Plus, qui exploite Canalplay de son côté, voudrait se rapprocher de l’élaboration de ce nouveau projet “tout à fait faisable à court terme” selon Stéphane Richard.

La semaine dernière, Le Figaro assurait que Netflix avait enregistré 100 000 utilisateurs pour son démarrage en France alors que le service SVoD est gratuit le premier mois pour les nouveaux membres.

L’INA prépare un service SVoD pour mars 2015
Selon l’AFP, l’INA va lancer en mars 2015 un service de vidéo à la demande par abonnement, qui permettra de regarder plus de 25 000 programmes sur Internet (fictions, documentaires, séries…). L’Institut national de l’audiovisuel va piocher dans ses archives vidéo pour proposer un accès illimité à des trésors de l’audiovisuel comme Thierry La Fronde, Belphégor, Les Shadoks ou Les Rois Maudits. Tarif escompté : “moins de 8 euros par mois”. L’INA exploite déjà un service classique de vidéo à la demande depuis 2006 et met aussi à disposition 350 000 contenus gratuits, comprenant des extraits d’anciennes émissions d’actualité. Un partenariat  avec Dailymotion a été signé dans ce sens. L’INA cherche à exposer ses contenus pour des modes de diffusion multicanaux (VoD, télé, Web, mobile…).

(Crédit photo : Shutterstock.comp  –  Droit d’auteur : Sergey Nivens)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur