Netflix : une expansion importante en Europe. France incluse ?

Marketing
netflix-europe-quid-france

Netflix considère l’Europe comme une réelle opportunité de croissance de business. Peut-on escompter une ouverture en France en 2014 ?

Netflix en France ? Le suspense continue. Avec la présentation de ses résultats trimestriels, la plateforme VoD a fait allusion à son développement international. La plateforme vidéos américain considère cette expansion comme une véritable “opportunité”. et plus spécifiquement à l’Europe. Mais pas de déclaration spécifique pour un débarquement dans l’Hexagone.

“Nous prévoyons de nous embarquer plus tard cette année dans une expansion importante en Europe”, indique la direction de Netflix à destination de ses actionnaires. Néanmoins, il n’est pas précisé si la France faisait partie de projets de déploiement”

Pourtant les signaux ne manquent pas. Un rendez-vous pris à l’Elysée en décembre, une rencontre entre Reed Hastings, CEO de Netflix, et Fleur Pellerin, ministre de l’Economie numérique, lors du CES…“Pour l’instant, rien n’empêche son arrivée en France”, avait commenté Fleur Pellerin lors de la grande foire high-tech de Las Vegas. Elle a rappelé “un certain nombre de pré-requis pour une bonne installation des services de Netflix” comme le respect de la chronologie des médias et le respect du cadre fiscal.

Pour le moment, la société Internet américaine a lancé des offres commerciales dans sept pays européens : Pays-Bas (lancé en septembre 2013), Royaume-Uni, Irlande, Suède, Danemark, Finlande et Norvège.

A fin 2013, Netflix, qui a fondé son modèle VoD multi-supports sur des offres par abonnement, revendique une base globale de 44 millions de clients (objectif : 48 millions d’ici la fin du premier trimestre 2014). Dont 10,93 millions de membres à l’international (40 pays couverts par le service VoD).

Coté au Nasdaq, Netflix affiche un chiffre d’affaires 2013 de 1,175 milliard de dollars (+24% sur un an). Au quatrième trimestre 2013, un bénéfice net se situe à  48 millions de dollars, “soit six fois plus que sur la période correspondante de 2012”.

Neutralité Internet : Netflix n’a pas apprécié le coup de Verizon
Netflix n’a pas apprécié que Verizon déstabilise le principe de la neutralité Internet par voie de justice aux Etats-Unis. “En théorie, les opérateurs télécoms peuvent maintenant freiner les flux requis par les utilisateurs de Netflix, détériorant ainsi leur service”, dans le but probable d’amener “Netflix à payer pour enrayer cette dégradation”. Tout en poursuivant : si ce scénario “extrême se réalisait, nous protesterions vigoureusement et appellerions nos abonnés à réclamer l’internet ouvert pour lequel ils paient.” Après une décision d’appel en justice, Verizon serait en mesure de proposer des prestations différenciées aux éditeurs de services Internet en vue d’une meilleure qualité réseau. Si ce modèle économique est appliqué, il est susceptible d’avoir des répercussions sur les tarifs grand public des services Internet qui consomment beaucoup de bande passante comme la VoD de Netflix.

Quiz : Que savez-vous de l’argent virtuel ?

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur