Netscape finit par sombrer

Cloud

Son propriétaire AOL a décidé d’interrompre le développement de ce navigateur Internet pionnier.

Avec l’arrêt annoncé début février des activités liées au développement du navigateur Netscape, c’est une page de l’histoire du World Wide Web qui se tourne. “Nous estimons que le temps est venu de mettre fin au développement de navigateurs portant la marque Netscape”, a déclaré son directeur Tom Drapeau dans une contribution en date du 28 décembre dernier sur le blog dédié au navigateur .

En clair, cela signifie que les développements et les mises à jour de sécurité sur Netscape cesseront d’ici quelques semaines à peine, même si les anciennes versions de Netscape pourront toujours être téléchargées. Le propriétaire du célèbre navigateur, AOL (groupe Time Warner), signe donc la fin d’une aventure historique qui avait débuté il y a plus de treize ans.

Pour rappel, Netscape a été créé par un certain Marc Andreessen en 1994. Son succès fut immédiat : en un an, la part de marché du navigateur atteint les 80%. Netscape participe à la démocratisation de l’Internet dans les années 90, mais suscite aussi l’intérêt de la concurrence, à commencer par Microsoft. C’est le début d’une guerre que certains qualifient de fatale pour Netscape, peu à peu grignoté par Internet Explorer, le navigateur Web de Microsoft.

Moins d’un 1% de part de marché

En 1998, AOL achète Netscape pour la somme faramineuse de 10 milliards de dollars, ouvrant l’ère euphorique de la bulle Internet. Au cours de la même année, Marc Andreessen décide de rendre le navigateur open source, et signe la naissance de ce qui deviendra Mozilla Firefox, aujourd’hui second navigateur web après Internet Explorer en terme d’utilisation.

Netscape et Mozilla ont donc évolué comme de lointains cousins en partageant le même code source. La différence est que Netscape y a effectué des modifications des parties non open source comme des modules d’extensions, au cours de ses différentes versions. Mozilla, de son côté, est un navigateur 100% open source exploité par la Fondation Mozilla.

Le déclin de Netscape était annoncé et ne surprend pas Tristan Nitot, président de Mozilla Europe. “Netscape a été très innovant les premières années et a su populariser le Net et le rendre utilisable par une frange plus importante de la population”, peut-on lire sur son blog Standblog. “Mais après 1999, suite au rachat par AOL, l’innovation a cessé et une seule chose bien est sortie de cette période là : le projet Mozilla, et Firefox en particulier. Tout le reste n’est qu’une succession de tentatives maladroites de tirer un peu de revenu d’une marque moribonde.”

En novembre dernier, Netscape se situait au-dessous de la barre des 1% sur le marché des navigateurs Internet, alors qu’Internet Explorer en occupait près de 60%, contre plus de 30% pour Firefox, selon des chiffres fournis par le portail pour développeurs W3Schools.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur