Netsky domine au top 10 des virus

Cloud

Selon l’éditeur d’antivirus Sophos, la (grande) famille des virus Netsky occupe 7 des 10 premières places de son triste classement viral au mois d’avril. Mais il pourrait y avoir pire. Un ver, sans nom pour le moment, menacerait le réseau.

Et le gagnant est… Netsky.P. Ce virus ver, qui se fait passer pour un message d’erreur ou de sécurité afin de se propager via le carnet d’adresses et des fichiers partagés, arrive en tête du classement de l’activité virale du mois d’avril selon l’éditeur Sophos. La famille Netsky (B, D, C Q, J et T) occupe d’ailleurs 7 places (dont les 5 premières) parmi les 10 virus les plus virulents. A eux seuls, ils représentent près de 70 % des rapports d’infection reçus par l’éditeur.

Et le ver n’est pas prêt de disparaître. Des nouvelles variantes, dont Netsky.Y ou, plus récemment Netsky.AB, continuent d’apparaître sur le réseau. “Dans la mesure où l’auteur du ver Netsky original se vante d’avoir partagé son code source, il est possible que les imitateurs se salissent les mains en éditant de nouvelles variantes”, prévient Carole Theriault, consultante pour Sophos. L’éditeur déclare avoir analysé 740 nouveaux virus rien que pour le mois d’avril. Soit plus de 24 par jour. Au total, près de 90 000 virus seraient en circulation.

Risque de propagation automatique

Mais il pourrait y avoir pire. L’éditeur Symantec aurait détecté des attaques automatiques d’un ver qui exploiteraient les failles dévoilées à l’occasion de la publication de correctif de Microsoft du mois d’avril (voir édition du 14 avril 2004). Si les avis des experts divergent sur l’activité réelle de cet hypothétique agent viral, ils semblent cependant s’accorder sur le risque de propagation automatique d’un tel ver et son impact ? négatif ? sur le réseau mondial. A priori, les ordinateurs mis à jour, tant du côté des patch de Microsoft que de l’antivirus, ou encore dotés d’une application de protection système comme Viguard (voir édition du 19 avril 2004), ne sont pas concernés par cette nouvelle fièvre virale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur