NetSuite : un ERP cloud à 9,3 milliards de dollars pour Oracle

CRMEntrepriseFusions-acquisitionsMarketing
oracle-netsuite
3 40

Oracle annonce son intention d’acquérir Netsuite, spécialiste de l’ERP et du CRM en mode cloud. Une opération estimée à 9,3 milliards de dollars.

Pas autant que les 10,3 milliards de dollars déboursés en 2003 pour s’emparer de PeopleSoft, mais plus que les 7,4 milliards investis dans l’acquisition de Sun en 2009 et que les 5,3 milliards mis sur la table en 2014 pour Micros Systems : avec NetSuite, Oracle réalise l’une de ses plus grosses opérations de croissance externe.

À 109 dollars par action, l’offre déposée par la firme de Redwood Shores inclut une prime généreuse par rapport au cours de clôture de 91,60 dollars que le spécialiste de l’ERP et du CRM en mode cloud affichait hier soir à New York.

Les deux sociétés – dont le rapprochement pourrait être bouclé d’ici à la fin 2016 – se connaissent bien pour avoir des dirigeants en commun. Ainsi Zach Nelson, CEO de NetSuite, avait-il été directeur marketing d’Oracle au début des années 90. Larry Ellison est par ailleurs l’un des plus gros investisseurs dans NetSuite, à titre personnel.

Tandis que NetSuite avait fait, dès 1998, le pari de focaliser son offre ERP en mode SaaS, Oracle avait, comme le souligne Silicon.fr, préféré assurer la persistance du modèle licence en complément de son évolution vers le cloud.

Il va lui falloir, avec ce rachat, gérer la coexistence entre les deux plates-formes.

Pour Mark Hurd, ce n’est pas un problème. « Les applications d’Oracle et de NetSuite […] sont complémentaires et sont appelées à coexister sur le marché », explique le coprésident d’Oracle. Et d’ajouter : « Nous avons l’intention d’investir massivement dans les deux produits – aussi bien en matière d’ingénierie que de distribution ».

NetSuite apporte à Oracle une base installée de 30 000 clients répartis dans plus d’une centaine de pays. Assez pour redistribuer les cartes dans les domaines de l’ERP et du CRM, respectivement dominés par SAP et Salesforce ?

Crédit photo : Sergey Nivens – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur