NetSuite veut s’appuyer sur la Bourse pour rivaliser avec Salesforce.com

Cloud

Le fournisseur de solutions logicielles hébergées, soutenu par le PDG
d’Oracle, espère lever 75 millions de dollars.

Le fournisseur d’applications d’entreprise hébergées NetSuite a annoncé avoir déposé un dossier d’introduction en Bourse aux Etats-Unis afin de lever 75 millions de dollars sur le Nasdaq.

Fondée en 1998 sous le nom de Netledger, Netsuite propose aux petites et moyennes entreprises des applications ERP (planification des ressources d’entreprise) et e-CRM (gestion de la relation client). C’est en septembre 2003 que la société a adopté le nom NetSuite.

La société compte 5300 clients actifs et 495 employés. L’année dernière, elle a enregistré 67,2 millions de dollars de chiffre d’affaires et une perte de 23,4 millions de dollars.

NetSuite projette d’utiliser les fonds levés pour financer ses futures acquisitions, couvrir ses dépenses générales et rembourser un prêt de 7,5 millions de dollars contracté auprès d’une société d’investissement contrôlée par Larry Ellison, PDG d’Oracle.

Larry Ellison et sa famille détiennent 74,1 % du capital de la société. Après l’introduction en Bourse, le PDG de l’éditeur de bases de données devrait détenir une participation majoritaire dans NetSuite.

Oracle et NetSuite ont entretenu des relations commerciales étroites. NetSuite jouait initialement le rôle de fournisseur en ligne du logiciel Oracle pour les petites entreprises, avec la sortie sous licence Oracle d’un produit baptisé Oracle Small Business Suite. Le service a ensuite été rebaptisé Netsuite Small Business en juillet 2004.

A la suite de l’acquisition de PeopleSoft par Oracle en 2005, NetSuite a temporairement loué certains des bureaux en surplus d’Oracle et a fini par signer un contrat de bail avec le propriétaire.

La société utilise une base de données Oracle. Elle a également signé un contrat de sponsoring d’un montant de 542 000 dollars avec l’équipe de course à voile d’Ellison Oracle Racing.

La participation majoritaire de Larry Ellison exempte NetSuite de certaines exigences de gouvernance imposées par le Nasdaq, telles que le droit de bloquer une acquisition potentielle de la société et le contrôle sur le conseil d’administration. Mais dans une déclaration à la Securities and Exchange Commission (SEC), la société a indiqué qu’elle envisageait de renoncer à ces droits.

Bien que NetSuite ait été fondée un an avant la création de Salesforce.com par Marc Benioff, elle est toujours demeurée dans l’ombre de son rival qui s’est imposé comme l’héritier du mouvement des logiciels hébergés. Avec un chiffre d’affaires annuel de 497,1 millions de dollars, Salesforce.com est sept fois plus imposant que NetSuite.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 2 juillet 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur