NetValue dresse le portrait des internautes

Mobilité

Le nombre d’internautes ne cesse d’augmenter. NetValue estime leur nombre et détaille leurs comportements. Derniers chiffres en date : ceux de mai 2000. Pour étoffer ses études, la société annonce également de nouveaux partenariats.

Connaître le profil des internautes, c’est pouvoir cibler ses clients. Mais les données des hébergeurs de pages Web ne suffisent pas à caractériser les visiteurs. Derrière une adresse IP se cache parfois un cybercafé et donc une variété d’internautes impossible à différencier les uns des autres. NetValue propose une solution de mesure de comportement et d’audience Internet qui s’appuie sur des panels à domicile mis en place par la société Taylor Nelson Sofres. Les ordinateurs des quelque 2 500 internautes du panel français hébergent un programme qui renseigne sur leur manière de surfer : sites Web consultés mais aussi usages du mail, du chat, forums et même type de contenu (audio, vidéo…).

Ainsi, d’après NetValue, le nombre d’internautes français connectés à domicile aurait atteint les 5 530 000 en mai 2000, ce qui représente 15,4 % des foyers français (la barre des 5 millions avait été franchie en avril dernier). Aujourd’hui, les utilisateurs d’Internet sont plus connectés à domicile que sur leur lieu de travail : 53 % sont connectés à domicile, 33 % sur leur lieu de travail et 44 % dans d’autres lieux (le total est supérieur à 100 % à cause des recouvrements). Le marché serait donc arrivé à maturité. Toujours selon NetValue, la population des internautes de plus de 50 ans continue de croître : 18,4 % en mai contre 15,8 % en avril.

Quels sites visitent tous ces internautes ? Plus de 95 % passent sur un portail, un moteur de recherche ou la page d’un fournisseur d’accès. En seconde position arrive le secteur des loisirs : 60 % des internautes consultent des sites de divertissement, de jeux, de tourisme, de jeux d’argent ou de sports. Les chiffres de NetValue mettent en avant l’importance du mail, service utilisé par près de 67 % des internautes français. (ce chiffre ne tient pas compte des “Web mails” comme Hotmail ou Caramail). C’est légèrement supérieur à l’usage du mail au Royaume Uni (64 %) et nettement au dessus de l’Allemagne qui ne totalise que 51 %. L’internaute moyen s’est connecté à Internet 9 heures et demi en mai 2000, dont 5 heures et demi passées sur le Web. Au total il a visité plus de 45 domaines (pages regroupées sous un même nom de domaine comme vnunet.fr) et vu plus de 713 pages Web.

NetValue a mis en place une technologie d’interrogation on-line des données de sa base. Disponible depuis fin décembre 1999, NetValue On-line passe à la version 2 début juillet. Cette nouvelle version devrait permettre de formuler des requêtes plus précises concernant aussi bien l’audience que les usages des internautes. Elle permettra le suivi dans le temps d’un indicateur comme le nombre d’internautes et intègrera de nouveaux critères. Par ailleurs, après son annonce de partenariat avec Cap Gemini Ernst et Young le 20 juin dernier pour accompagner les entreprises dans leur offre d’e-business, NetValue annonçait ce mardi 27 juin un partenariat avec Secodip, une entreprise du groupe Taylor Nelson Sofres. La finalité est de proposer sur le marché européen une offre de suivi et de mesure de l’efficacité publicitaire. Secodip possède notamment un robot qui scrute quotidiennement plus de 200 sites pour en détecter les bandeaux publicitaires et alimenter une base de donnée.

Pour en savoir plus : NetValue


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur