NetVista, nouveau fer de lance d’IBM

Mobilité

IBM a annoncé le nom de sa nouvelle marque chargée de commercialiser ses modèles grand public et SOHO. NetVista, puisque c’est son nom, proposera dès le mois d’avril quatre produits dont un terminal Internet et deux EasyPC.

C’est désormais chose faite, IBM vendra ses appareils grand public sous la marque NetVista plutôt que sous son propre nom. Toutefois, à la différence de la marque Ambra, depuis longtemps oubliée, IBM revendique haut et fort la provenance “maison” des produits NetVista. Cette annonce fait suite au développement du projet EON (Edge Of Network) que nous vous présentions le mois dernier (voir édition du 8 février 2000). Désormais, la plupart des produits destinés au grand public porteront cette griffe. Premiers à montrer le bout de leur écran, le NetVista All-in-One et le Legacy-Free PC. Tous deux partagent la même philosophie, occuper le moins d’espace possible tout en offrant toute la puissance d’un PC traditionnel.

Le All-in-One se voit donc offrir un écran plat de quinze pouces, au dos duquel on trouve l’unité centrale. Avec sept ports USB et deux slots pour les cartes PCI de petit format, on pourra le faire évoluer dans une faible limite. Une option réseau sans fil pourra être ajoutée mais pour l’instant IBM n’a pas dévoilé la norme qui sera utilisée. On pense bien sûr à l’Airport, cher à Apple. Autres inconnues, le processeur qui équipera la machine, ainsi que prix de commercialisation. On n’en sait pas beaucoup plus sur le Legacy-Free PC, si ce n’est que lui aussi comportera sept ports USB et deux slots PCI. Destiné à être utilisé comme terminal au sein d’un réseau d’entreprise, le Legacy-Free PC possédera en série un composant réseau, une station d’accueil pour les Palm (et les WorkPad d’IBM) et un écran plat ou classique.

Outre ses deux appareils directement issus du monde PC, NetVista commercialisera aussi un terminal Internet (Internet appliance) qui ne possède pas de nom pour l’instant. Techniquement IBM n’a rien laissé filtrer à ce sujet mais on sait juste que, commercialement, IBM, comme cela était prévu, souhaite distribuer ce produit par le biais de fournisseur de services en lignes.

Enfin avec le Zero Footprint Thin Client, IBM veut attaquer le marché des “clients légers” d’entreprise. Combiné à un écran plat, cette solution permet d’économiser de l’espace et de cacher l’ordinateur. Les premières applications mises en avant pour ce PC sont les enregistrements de passagers pour les compagnies aériennes et les caisses enregistreuses.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur