Netware moins cher que Windows NT

Régulations

Les sociétés qui abandonnent Netware pour migrer vers Windows NT 4 plutôt que de passer à Netware 5 peuvent s’attendre à une facture deux à trois fois plus lourde.

D’après une étude menée récemment par le Giga Information Group, “pour les entreprises dont les réseaux tournent actuellement sous Netware, une migration complète vers Windows NT Server 4 coûte, en moyenne, deux à trois fois plus qu’une mise à jour Netware 5 !” Selon le cabinet d’études, la raison du surcoût est fort simple : par rapport à Netware, NT4 a besoin d’être installé sur deux fois plus de serveurs pour supporter le même nombre d’utilisateurs.

On peut en effet lire dans le rapport que “Windows NT4 est beaucoup moins puissant que Netware 4 et 5 en matière d’évolutivité (scalability) et d’équilibrage de la charge de travail entre serveurs (load balancing). C’est pourquoi la plupart des responsables informatiques interrogés dans notre étude ont répondu que NT4 ne pouvait pas gérer autant d’utilisateurs que Netware 4 sur un même serveur de fichiers”.

Giga affirme également que NT manque de stabilité : “pour les responsables interrogés, cela ne fait aucun doute. Une large majorité affirme que leurs serveurs Netware peuvent tourner des semaines et même des mois sans planter tandis qu’il faut parfois réinitialiser NT4 plusieurs fois dans la même journée.”

Microsoft dément les conclusions de l’étude. “Les cas de figures étudiés dans ce rapport ne correspondent pas à ce que les sociétés font dans la réalité”, affirme Mark Tennant, chef de produit chez Microsoft. Et d’ajouter : “L’étude du Giga Group conseille tout de même d’attendre Windows 2000 (nouveau nom de NT5) oec’est une révélation amusante qui devrait être publiée sur le site de Novell”.

Stephen Gay, responsable des systèmes d’information de la société Allied Carpets, est également réservé sur le rapport. Selon lui, “comme les interfaces de NT et de Windows 95 sont les mêmes, les utilisateurs n’hésitent pas à explorer leurs systèmes et cela peut parfois poser des problèmes comme le changement accidentel de la langue par défaut par exemple. Cependant, tout bien considéré, je ne pense pas que le passage à Windows NT génère des dépenses supplémentaires”.

L’avis n’est pas partagé par Derek Venter, responsable du développement Europe des produits Netware et NDS, qui donne des exemples de clients qui ont vu leurs factures augmenter en passant à Windows NT. “Prenez la Banque Royale d’Ecosse. Il y a trois ans, elle a voulu passer au tout NT. Et bien, l’année dernière, elle est revenue à Netware à cause du manque de stabilité et de la faible évolutivité du système”, explique-t-il.

Il cite une enquête indépendante menée en 98 par le Gartner Group. Selon celle-ci, 90 % des migrations vers NT dépassent les budgets initialement prévus et dans 25% des cas, les dépassements de budget sont supérieurs à 80%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur