Networld+Interop 2001 : pas de bouleversements

Mobilité

Le rendez-vous des professionnels des réseaux, des télécoms et de l’Internet, Networld+Interop, se tiendra cette année du 18 au 20 septembre à la Porte de Versailles. Si la nouvelle édition n’affiche pas de nouvelles tendances, elle confirme en revanche l’orientation prise ces derniers mois par les entreprises.

L’édition 2001 du salon Networld+Interop qui se déroulera à la porte de Versailles du 18 au 20 septembre devrait s’inscrire dans la continuité des autres éditions. Il est vrai qu’il est difficile de dégager des thèmes nouveaux à chaque édition. On retrouvera dès lors au devant de la scène toutes les problématiques du moment : haut débit, sécurité, ASP, ainsi que les concepts incontournables comme la gestion de la relation client et tout ce qui est en rapport avec la mobilité. A titre d’exemple, Microsoft présentera sur le salon une voiture intelligente entièrement équipée d’applications Internet.

Comme d’habitude, le secteur des télécoms sera très fortement représenté avec la présence de tous les plus gros opérateurs du marché à l’exception d’Alcatel qui vient de vendre sa division réseau d’entreprises. “L’UMTS devrait être au coeur du salon Interop et les opérateurs devraient présenter de nouvelles applications liées au Wap”, confie Corinne Menegaux, Pdg de Key3Media Group Europe, organisateur de NetWorld+Interop. Le salon, qui faisait la part belle à Linux l’an passé, consacrera encore cette année un espace au système libre, le Linux Business Expo. Un deuxième espace avait été crée l’an passé pour accueillir l’univers des start-up. La nouvelle édition marque un certain recul du nombre de ces sociétés au profit de sociétés plus classiques.

Les organisateurs attendent près de 60 000 visiteurs, soit le même nombre que l’an passé. Si, toutefois, Corinne Menegaux estime qu’il n’y a pas eu d’impact majeur du ralentissement économique américain sur le salon, Interop ne comptera qu’environ 30 entreprises de plus que l’an passé. Pour les entreprises qui ont décidé de venir, Interop représente encore le moyen de s’afficher, de démarcher des clients afin de sortir de la crise. L’organisatrice confirme tout de même que toutes les dépenses annexes comme la publicité, les réceptions des entreprises ont nettement été revues à la baisse. Par ailleurs, l’impact des récents événements intervenus à New York ne devraient pas modifier la venue des entreprises américaines sur le salon. 40 % des entreprises qui seront présentes sur Interop sont étrangères.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur