Neuf Cegetel introduit sa fibre optique dans les HLM de Paris

Cloud

Avec son offre ‘triple play social’ à 1 euro, Neuf Cegetel remporte l’appel d’offre du service Antenne des HLM parisiens.

L’Internet Triple Play gratuit? À Paris, on y est presque. L’Opac (le bailleur des HLM de Paris) vient d’annoncer qu’il proposera aux locataires de ses 100 000 logements sociaux une offre d’acccès ADSL pour 1 euro hors taxe par mois (soit 1,19 euro TTC). La commercialisation de cette offre débutera à partir du second semestre 2008. L’offre devra être entièrement opérationnelle avant la fin 2009.

Cette offre dite “triple play social” comprendra un accès Internet à 512 Kbit/s, le service de téléphonie sur IP (mais sans les forfaits de communications illimitées) et les 18 chaînes de la TNT (Télévision numérique terrestre), y compris les programmes en haute définition (Full HD). La TNT devra d’ailleurs avoir été déployée avant juillet 2009 dans le cadre du programme.

Un large potentiel commercial

Neuf Cegetel sera chargé du déploiement de l’offre et du service qui l’accompagne. L’opérateur a remporté l’appel d’offre lancé en septembre 2007 par l’Opac suite au renouvellement du service antenne jusqu’alors assuré par Numéricâble. C’est le prix plancher de Neuf qui a séduit le bailleur face aux candidatures de Numéricâble et Free.

Mais plus que le tarif de 1,19 euro (à comparer avec le service d’abonnement social au seul téléphone facturé 6,49 euro), c’est la technologie employée par Neuf Cegetel qui attire l’attention. L’opérateur va directement installer la fibre dans les immeubles concernés jusqu’au domicile (via la technologie FTTH, Fiber to the home).

Une belle opération qui ouvre un large potentiel commercial. D’une part, parce que nombre des bénéficiaires du “triple play social” seront probablement tentés de migrer vers des offres plus conséquentes, notamment vers la TV sur ADSL, les offres de vidéo à la demande et la téléphonie illimitée.

80 % des logements parisiens avec la fibre

Mais surtout parce le contrat de l’Opac simplifie grandement l’accès aux immeubles des équipes de Neuf Cegetel pour poser la fibre. Quand on sait que l’accord du syndic est l’un des principaux freins au déploiement du très haut débit, c’est une belle victoire pour l’opérateur. Lequel en profitera pour mutualiser son réseau optique auprès de ses concurrents tout en élargissant sa prospection de clientèle auprès des autres locataires déjà équipés en ADSL et qui voudraient migrer sur une offre fibre. Selon la mairie de Paris, ils occupent 44 % du parc de logement sociaux. Soit plus de 40 000 logements potentiels.

Pour la ville de Paris, le déploiement du “triple play social” est une bénédiction. La convention de service participe à la lutte contre la fracture numérique telle qu’annoncée dès juillet 2006 par son maire Bertrand Delanoë. Baptisé ‘Paris Ville Numérique’, ce programme vise à apporter la fibre dans 80 % des immeubles parisiens d’ici 2010. L’appel d’offre de l’Opac participe donc grandement à atteindre l’ambitieux objectif.

Enfin, l’opération permet à la municipalité de revendiquer la place de “première ville au monde à offrir le « triple play » à 1 euro“. Du plus bel effet avant les élections municipales.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur