Neuf Cegetel va entrer en bourse et boucler le rachat d’AOL France d’ici fin 2006

Mobilité

Sur fond de croissance externe sur le marché du haut débit, l’opérateur
souhaite placer environ 20% de son capital en Bourse.

Le sablier est désormais retourné. Neuf Cegetel vient d’annoncer qu’il a officiellement déposé un document de base auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) dans la perspective d’une introduction en Bourse. En début de semaine, des informations dans la presse économique avait déjà alerté la communauté financière (voir édition du 4 septembre 2006). Environ 20% du capital de l’opérateur devrait passer en cotation sur un segment d’Euronext qui n’a pas été précisé. L’opérateur compte entrer en Bourse d’ici la fin de l’année, “en fonction des conditions de marché”.

Le deuxième semestre risque d’être assez chargé pour Neuf Cegetel qui a entamé des négociations exclusives avec AOL France pour reprendre l’activité d’accès Internet. Là aussi, la direction du groupe acquéreur reste prudent sur l’échéance. Le pendant fourniture d’accès Internet d’AOL France devrait être intégré d’ici la fin de l’année sans donner de précisions.

Fort de ce rachat, Neuf Cegetel compte afficher une part de marché de 18% dans le haut débit grand public, contre 13,4% actuellement. En affichant 1,4 million d’abonnés haut débit, Neuf Cegetel ne parvient pas encore à faire de l’ombre à Iliad/Free, qui revendique le statut de premier opérateur alternatif en France avec 1,9 million d’abonnés haut débit (voir édition du ). Il espère qu’il pourra aligner deux millions de clients ADSL d’ici la fin de l’annéeoecomme Free.

Entreprises et réseaux : un poids non négligeable

Les deux premiers opérateurs alternatifs partagent un goût assez prononcé pour l’innovation tant d’un point de vue set top box et la similitude des offres d’accès est assez troublante. Fin août, les deux opérateurs ont annoncé quasiment au même moment le lancement d’offres dual play (Internet haut débit ? téléphonie) sans abonnement téléphonique destinées aux internautes situées dans des zones non dégroupées (voir édition du ).

Facteur non négligeable dans son business : Neuf Cegetel dispose également d’une bonne assise dans le secteur des télécoms en entreprises et des réseaux interopérateurs. Ses parts de marché s’élèvent respectivement à 12,6% et 23%.
Au premier semestre 2006, Neuf Cegetel affiche un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros (+3% en un an) et un résultat net de 107 millions d’euros. Son endettement net s’élève à 672 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur