Neuf Télécom : téléphonie illimitée pour le dégroupage total

Cloud

Le dégroupage total s’apprête à faire ses premiers pas en France. Neuf Télécom vient de préciser son offre qui promet la téléphonie illimitée et la fin de l’abonnement à France Télécom.

En réponse à l’annonce de Wanadoo et l’arrivée de la téléphonie sur Internet (voir édition du jour), Neuf Télécom annonce le lancement officiel de son offre forfaitaire totalement dégroupée. A partir du 15 juin 2004, les intéressés éligibles pourront souscrire à cette offre qui comprendra un accès ADSL à 2 Mbit/s, la téléphonie nationale et locale illimitée (hors numéros spéciaux et mobiles) et les services associés (messagerie…), le tout pour 29,90 euros par mois, abonnement France Télécom (13 euros mensuels) inclus. Le tout sans engagement de durée, ni frais d’accès ou de résiliation. L’offre est cependant réservée aux clients dotés d’une ligne téléphonique éligible au réseau de Neuf Télécom, qui prévoit d’avoir dégroupé 3 000 villes avant la fin de l’année.

L’offre implique l’usage de la NeufBox, le modem ADSL sur lequel se branchent le téléphone et l’ordinateur. Ce boîtier, équipé pour être relié à un décodeur numérique de réception télé sur ADSL, devra être loué à 2 euros par mois pour la version filaire ou 5 euros pour une version Wi-Fi. Autrement dit, pour moins de 32 ou 35 euros, le client Neuf Telecom n’aura plus à se soucier du coût de ses communications téléphoniques et Internet. La téléphonie illimitée sera cependant réservée aux clients qui s’inscriront avant le 31 août 2004. “C’est un garde-fou pour ajuster l’offre”, explique-t-on au service communication de l’opérateur, “soit nous reconduirons l’offre telle quelle, soit nous l’enrichirons.” A l’occasion d’une première annonce, l’offre proposait un forfait limité à 5 heures de communications (voir édition du 3 mai 2004).

Des risques techniques

Aussi attractive soit-elle, l’offre n’est pas sans risques techniques. Si Neuf Télécom prend totalement en charge la demande de dégroupage, celle-ci risque de nécessiter deux à trois semaines de délai avant d’être effective. Et éventuellement une coupure de liaison de quelques heures, voire quelques jours en cas de problème. “Nous avons dégroupé 4 000 lignes pour les entreprises sans problème majeur”, rassure le porte-parole. Enfin, si Neuf Télécom propose un numéro de téléphone IP, il permettra officiellement la portabilité de l’actuel numéro France Télécom en septembre prochain. Dans les faits, celle-ci est déjà effective.

On l’aura compris, cette offre ne vise pas tant à concurrencer les annonces de Wanadoo que celles de Free. La filiale d’Iliad devrait également lancer ses premiers forfaits en dégroupage total à un tarif légèrement plus attractif (voir édition du 6 mai 2004). Pour 30 euros, Free offre avec sa Freebox un bouquet de télévision sur ADSL, en plus de la téléphonie illimitée et d’un accès ADSL à 5 Mbit/s. Mais les frais d’inscription n’ont pas encore été arrêtés (voir édition du 7 juin 2004). Quoi qu’il en soit, les opérateurs alternatifs s’apprêtent à dessiner le nouveau paysage des télécoms. Derrière ce mouvement se profile notamment l’émergence de la téléphonie forfaitaire, pour ne pas dire gratuite.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur