Neutralité du Net : BlackBerry pose la question des applications mobiles

Apps mobilesMobilitéOS mobilesRégulations
blackberry-neutralite-applications

Dans le prolongement du débat sur la neutralité du Net, John Chen (CEO de BlackBerry) en appelle à la neutralité… des applications mobiles.

Sur les terminaux mobiles, l’accès aux contenus et services Web passe souvent par des applications. Or, celles-ci ne sont pas nécessairement disponibles sur toutes les plates-formes. Ce qui est contraire au principe même de neutralité du Net.

Ainsi John Chen s’exprime-t-il dans une lettre ouverte adressée au président Obama et dont la Federal Communications Commission (organisme régulateur des télécoms aux Etats-Unis) a reçu copie.

Le CEO de BlackBerry – investi à la tête de la firme canadienne en novembre 2013 – déplore la “partialité” des éditeurs, qui ne livrent pas forcément des applications adaptées à chacune des plates-formes mobiles. Et de citer Netflix, dont le service de vidéo à la demande est aux abonnés absents sur BlackBerry OS, alors qu’il est lié à des applications dédiées sur les systèmes d’exploitation concurrents.

John Chen déplore aussi un univers mobile “à deux vitesses” : d’un côté, le duo Android – iOS ; de l’autre, les “oubliés”, qui accèdent à moins de contenus et de services. La plupart des applications mobiles étant connectées, ce phénomène participe à limiter la neutralité du Net.

Le principal dirigeant de BlackBerry constate également que ses efforts sont parfois réalisés à sens unique. Il s’explique : “Contrairement à BlackBerry, qui permet aux utilisateurs d’iPhone de télécharger et d’utiliser notre service BBM, Apple ne permet pas aux utilisateurs BlackBerry ou Android de télécharger le service de messagerie iMessage“.

Pour réduire le fossé entre son OS mobile et les ténors du secteur, BlackBerry propose une couche de compatibilité partielle avec les applications Android. Dans le même registre, il faudra surveiller l’initiative d’OpenMobile, dont l’outil qui permet d’exécuter des applications Android sur webOS sera prochainement adapté à Linux, Windows, Tizen et Firefox OS, comme le note Silicon.fr.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les meilleures applications Android pour les pros ?

Crédit photo : Robert Kneschke- Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur