News Corp acquiert MySpace.com et Intermix Media

Mobilité

La nouvelle division Internet du groupe média de Rupert Murdoch intègre un bouquet de services communautaires et de divertissement.

(article réactualisé le 18 juillet 2005 à 18h00) Si News Corporation a mis du temps avant d’investir le média Internet, on ne peut désormais plus douter de son engagement. Dans un communiqué de presse daté du 18 juillet, le groupe média de Rupert Murdoch annonce l’acquisition d’Intermix Media, un groupe américain qui exploite un bouquet de sites Internet de loisirs et de divertissement. Parallèlement, News Corporation prend le contrôle du service communautaire MySpace.com qui rencontre un vif succès aux Etats-Unis en termes d’audience. Montant global de l’opération : 580 millions de dollars.

En fin de semaine dernière, le groupe média a annoncé la création d’une division interactive, baptisée Fox Interactive Media (FIM). Comme son nom l’indique, elle sera dédiée à l’exploitation en ligne de contenus issus de la chaîne de télévision américaine Fox TV. La prise de contrôle d’Intermix Media permet également à News Corp d’intégrer directement 30 nouveaux sites dans cette nouvelle entité multimédia.

FIM va fédérer les sites Internet déjà existants comme Foxsports.com, Foxnews.com et Fox.com. A moyen terme, c’est une véritable stratégie haut débit fédératrice qui devrait être mise en place pour alimenter les sites en actualités, divertissements et services communautaires. Des passerelles seront mises en place entre différentes branches de News Corp (notamment celles chargées des activités sans fil) mais aussi avec d’autres groupes de médias numériques.

“Nous pensons qu’il est temps de lancer FIM et nous nous engageons à consacrer les ressources nécessaires pour faire de News Corp l’un des premiers groupes sur Internet”, a déclaré Rupert Murdoch, qui dirige ce conglomérat mondial de médias (télévision, presse papier, édition?).

La vision du magnat australien, qui faisait preuve jusqu’ici de réticences vis-à-vis de l’Internet, semble avoir changé radicalement. Dans une contribution au magazine britannique The Economist en date du 21 avril 2005, Rupert Murdoch s’est même fendu d’un point de vue affiné sur le “futur du journalisme” et plus précisément sur la cohabitation entre médias traditionnels et weblogs.

Pression concurrentielle

News Corp intègre progressivement cette nouvelle donne numérique. Fin juin, l’opérateur par satellite britannique BSkyB (entité de News Corp) a annoncé le lancement d’un service de téléchargement de films et d’événements sportifs afin de contrer l’influence des câblo-opérateurs.

La pression concurrentielle pousse peut-être News Corp à accélérer ce déploiement : la semaine dernière, le réseau américain CBS, filiale du groupe Viacom, a annoncé le lancement d’une nouvelle version de CBSNews.com, qui va proposer l’accès gratuit et à la demande aux différents programmes de la chaîne câblée, ainsi que des contenus exclusifs.

De son côté, CNN (groupe Time Warner) vient de dévoiler son nouveau service payant baptisé CNN Pipeline, qui tourne autour d’un lecteur média permettant de visionner à la demande une sélection des programmes les plus prisés de la chaîne d’information en continu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur