Nexus One : Google part à l’assaut de l’iPhone

CloudMobilitéSmartphones

C’est plié : Google a enfin dévoilé son premier smartphone maison, le Nexus One, propulsé par son OS mobile Android. Grâce à ce “super téléphone”, la firme de Mountain View compte bien croiser le fer avec l’iPhone, les BlackBerry et Nokia.

(MàJ) C’est confirmé : le premier Google Phone, sous Android 2.1 a été présenté ce mardi 5 janvier par la firme de Mountain View lors d’une conférence de presse californienne et commercialisé dans la foulée aux Etats-Unis. Ambitieux, Google a qualifié son Nexus de “super téléphone”

Depuis quelques jours, le Nexus One n’est plus un mystère : plusieurs photos et vidéos ont dévoilé ses spécifications techniques.

Ce smartphone, nouveau concurrent de l’iPhone, pourvu d’un écran tactile mais sans multi-touch de 3,7 pouces (plus grand que l’iPhone) et intégrant un processeur SnapDragon de Qualcomm cadencé à 1 GHz, est fabriqué par HTC. Précisons aussi que, comme prévu, le Nexus One propose un appareil photo de 5 Mégapixels, un module GPS, et dispose de 512 Mo de mémoire RAM, de 512 Mo de Rom et embarque une carte mémoire microSD d’une capacité de 4 Go, extensible jusqu’à 32 Go.

Rappelons que le constructeur taïwanais est un fervent partisan de l’OS mobile Android développé par Google : il avait en effet été le premier à distribuer un smartphone maison, le G1, fin 2008, propulsé par ce système d’exploitation open source.

Les mobinautes pourront se procurer le Nexus One via un site Internet mis en place par Google. Il sera ainsi vendu nu, aux Etats-Unis, autour de 530 dollars. Mais il sera également possible de se le procurer, toujours sur le Web, auprès d’un opérateur mobile partenaire, comme T-Mobile aux USA, qui le couplera à un abonnement de 79 dollars par mois. Le Google Phone reviendra alors à 180 dollars.

En France, dont la date d’arrivée du Nexus One n’est pas encore connue, le smartphone de Google devrait être disponible en avant-première chez SFR, couplé à un abonnement d’environ 50 euros. Il sera alors alors proposé aux clients de l’opérateur français pour un peu moins de 200 euros.

En associant son OS mobile maison à son propre terminal, Google entre sur le créneau actuellement bien occupé par Apple (iPhone), RIM (BlackBerry) et Nokia (Symbian). Reste que la firme de Mountain View s’attaque à des géants du marché des smartphones et devra batailler ferme pour s’imposer comme un véritable “iPhone killer”.

Selon le cabinet Gartner, au troisième trimestre 2009, le smartphone d’Apple a représenté 17,1% des smartphones commercialisés dans le monde, contre 12,9% il y a un an, soit une progression de près de 50%.

Toutefois, Google compte bien sur son OS mobile Android, présent chez plusieurs constructeurs comme HTC, Samsung, Acer, Sony Ericsson ou LG, pour séduire les mobinautes. Absent de ce marché il y a encore un an et demi, Android a enregistré une part de marché de l’ordre de 3,3% au troisième trimestre.

Le cabinet Gartner estime même qu’Android devrait devenir le deuxième OS mobile le plus populaire d’ici 2012, derrière Symbian de Nokia, mais largement devant Windows Mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur