Nexus Player : le boîtier TV signé Google et Asus disponible en Europe

Mobilité

Le boîtier TV multimédia Nexus Player, conçu par Google et Asus et qui tourne sous Android TV, arrive sur le Google Store en Europe.

En octobre 2014, Google dévoilait le Nexus Player, une petite galette compacte (120 mm de diamètre pour 20 mm d’épaisseur) qui se connecte en HDMI à un moniteur ou bien HDTV.

Jusqu’à présent exclusivement disponible en Amérique du Nord, le boîtier TV multimédia arrive en Europe via le Google Store.

Conçue avec Asus, c’est la première box pour TV connecté évoluant sous Android TV sortie aux Etats-Unis et au Canada. En France, on trouve déjà des modèles comme Freebox Mini 4K et Box Miami.

Google entend bien surfer sur le succès du dongle HDMI Chromecast (10 millions de ventes en 2014).

Mais, le positionnement tarifaire du Nexus Player est différent : 99 euros (fourni avec une télécommande qui prend les commandes vocales), contre 35 euros pour le Chromecast, auxquels on pourra ajouter 49 euros pour le contrôleur Bluetooth également disponible sur le Play Store de Google.

Google précise sur sa page de présentation qu’il est Google Cast Ready, ce qui signifie qu’il peut être utilisé de manière similaire au Chromecast afin de pousser du contenu depuis son smartphone Android.

L’appareil évolue donc sous une déclinaison d’Android 5.0 Lollipop baptisée “Android TV”, Google souhaitant faire table rase de l’expérience Google TV.

Côté spécifications, le boîtier TV est équipé du processeur Intel Atom Z3560 doté de 4 coeurs cadencés jusqu’à 1,8 GHz et d’un processeur graphique PowerVR Series 6 d’Imagination Technologies.

Grâce au support des dernières API graphiques, il peut donc faire office de console de salon Android, l’utilisateur pouvant, au choix, utiliser le contrôleur vendu séparément ou bien une application dédiée sur son smartphone. Le processeur est épaulé par 1 Go de mémoire tandis que le stockage n’est que de 8 Go.

Google met ainsi l’expérience de streaming au coeur de son boîtier qui supporte d’ailleurs le Wi-Fi 802.11ac, synonyme de plus de débit.

Ainsi armé, on regrettera qu’il ne puisse pas décoder (pour l’instant) les flux vidéo 4K / Ultra HD, alors que les acteurs de la SVoD proposent déjà du contenu dans cette qualité, Amazon poussant même la 4K HDR (High Dynamic Range) avec Amazon Prime Instant Video. Il faudra donc se « contenter » de vidéos en 1080p à 60 ips (images par seconde).

On pourra aussi regretter l’absence de port Ethernet et du support de l’USB 3.0, le Nexus Player se contentant de l’USB 2.0, toutefois OTG (On-The-Go), ce qui permettra de palier à sa faible mémoire interne en y connectant un support externe de stockage.

Le Nexus Player devrait bientôt être en concurrence avec la future Apple TV (de quatrième génération), dont l’annonce est pressentie pour le WWDC 2015 de juin prochain.

Ces boîtiers TV ont pour vocation de compléter l’écosystème des constructeurs jusqu’au sein des foyers afin de pousser leur service de location, vente ou streaming de vidéos ou de musique.

Véritables points d’ancrage dans ces foyers, les passerelles avec les terminaux mobiles rendent, dans une certaine mesure, les utilisateurs captifs d’une plate-forme mobile donnée.

   

(Crédit photos @Google & @Asus)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur