NFC : Gemalto prend position chez deux opérateurs mobiles japonais

Cloud

Le spécialiste français des cartes à puce participe aux projets pilotes pour déployer des services sans contact chez SoftBank Mobile et KDDI.

Au Japon, Gemalto devient le partenaire de référence NFC de l’opérateur SoftBank Mobile pour son programme pilote de paiement mobile sans contact au Japon. Il débutera au cours du premier trimestre 2011.

Selon le communiqué du spécialiste français des cartes à puce, ce projet serait “le premier en Asie à offrir des transactions Near Field Communication mobiles sécurisées à partir de différents comptes bancaires”.

Les clients de SoftBank Mobile (troisième opérateur mobile avec 21 millions de clients, derrière NTT DoCoMo et KDDI) pourront utiliser leur téléphone pour effectuer des paiements sans contact pour effectuer des achats dans les commerces de proximité, les établissements de restauration rapide et les cinémas.

Le programme NFC permet de réaliser des transactions avec la collaboration de deux émetteurs de carte de crédit différents : Orient Corporation (fournisseur au Japon de services MasterCard PayPass du nom de son dispositf “sans contact”) et Credit Saison.

Pour ce programme, Gemalto fournira une solution NFC clés en main composée de ses services opérés (Allynis Trusted Services Management), des cartes UICC (“Carte universelle de circuit intégré”) et du dispositif N-Flex permettant de transformer un téléphone traditionnel en un mobile compatible NFC.

Gemalto est prisé au Japon pour les projets NFC. En juin 2010, KDDI, deuxième opérateur mobile du pays, avait déjà sélectionné le fabricant de cartes à puce français pour son propre programme pilote NFC au Japon (fourniture de cartes UIM pour User Identity Module et la solution Trusted Service Management ou TSM).

Dans une présentation ARCEP (février 2010), il était rappelé une spécificité du modèle japonais sur le marché du sans contact : l’influence de la technologie sans contact FeliCa (Felicity Card – similaire au NFC mais propriété de Sony) que NTT DoCoMo et JR East (qui subventionnent les bornes de paiements dans les magasins) a vulgarisé sur place.

“Environ 1/3 des détenteurs d’un terminal mobile FeliCa en font un usage régulier (sachant que presque tous les téléphones vendus au Japon sont compatibles FeliCa)”, peut-on lire dans ce document disponible en fichier PDF.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur