NFC : Gemalto s’allie aux opérateurs mobiles américains

Cloud

A travers la co-entreprise Isis, 3 opérateurs mobiles (AT&T, T-Mobile et Verizon) veulent développer le sans contact et le m-commerce. Gemalto leur fournit une brique fondamentale dans la plate-forme.

Gemalto, fournisseur franco-américain de cartes à puces et de solutions orientées sécurité IT, vient de remporter un contrat important relatif au paiement mobile et de services sans contact (NFC).

Aux Etats-Unis, Isis vient de sélectionner sa “plate-forme de gestion de services de confiance” (TSM pour Trusted Service Manager en anglais).

Ce type de solution permet de gérer et sécuriser les flux  entre les parties prenantes (opérateurs, banques, fournisseurs de services NFC…).

La co-entreprise Isis, constituée par les trois principaux opérateurs mobiles (AT&T, T-Mobile et Verizon), a vocation à développer de nouveaux services via les smartphones (paiements, m-commerce).

Un mixte entre Cityzi et Buyster en France, pourrait-on dire.

Le montant du contrat n’a pas été dévoilé.

En s’appuyant sur la plate-forme de Gemalto destinée à garantir les transactions en situation de mobilité, Isis veut faciliter l’usage du paiement sans contact mobile via la technologie NFC (Near Field Communication) dans les commerces de proximité.

La solution permettra également de développer des programmes de fidélité et de réductions, du contrôle d’accès et du transport urbain.

Isis s’engage vers la création d’un portefeuille mobile à la Google Wallet.

Sachant qu’un spécialiste français orienté cartes à puces a déjà pris position avec la firme Internet de Mountain View pour développer le sans contact : Ingenico (fourniture de terminaux pour paiements électroniques).

Les passerelles NFC entre la France et les Etats-Unis se multiplient. Hier, on apprenait qu’Inside Secure avait signé un contrat important avec Intel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur